Tatort : d’utilité publique…

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le dim 29 Août 2010 à 22:13


Haaaaaa, dimanche soir ! Tatort ! Notre ren­dez-vous catho­dique immu­table. Sauf quand la télé de la RDA chaîne « régionale » MDR squatte avec son inno­mable série « Poli­zei­ruf 110  ».

Mais ce soir, pas de nui­sibles à l’antenne. Un Tator­t© ori­gi­naire d’Autriche. Et bientôt on va avoir même des Tator­t© suisses. Pour­quoi pas.

Donc, à 20:15, ça com­mence. Un poli­cier trouve par hasard un cadavre. L’enquête com­mence. La différence : la vic­time est membre de  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis.

Un regard dur, voire affuté, sur  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis. On y découvre les mécanismes qui per­mettent à  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis de « tenir » ses clients membres. Les cours (payants) menant à tou­jours d’autres cours (tou­jours plus chers). On voit les clients membres de  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis anno­ner les réponses à tous les problèmes de leur exis­tence, dictées, impla­ca­ble­ment, avec le sou­rire, par d’autres clients membres de grade supérieur. On découvre des enfants qui renient leurs parents —sur ordre. Le besoin d’argent est tel que tous les coups sont per­mis.

« l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis a des dos­siers sur tout le monde. Moritz, le com­mis­saire, est accueilli par son patron lequel a dans la main une plainte de  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis, reçue avant même que Moritz rentre au bureau de sa première visite là-bas.

Arri­vant à  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis, un peu plus tard, Moritz voit sa per­qui­si­tion annulée : chez le pro­cu­reur sont arrivées des pho­tos mon­trant la fille de Moritz dans les locaux de  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis, laquelle se prétend persécutée par Moritz, invo­quant la liberté de conscience. Natu­rel­le­ment.

J’ai lu et vu beau­coup au sujet de la scien­to­lo­gie. Je suis même Xenu­phobe, et fier de l’être. Mais je n’avais encore jamais vu de fic­tion de cette de qua­lité (de docu­men­ta­tion) pre­nant la bête scien­to­lo­gie par les cornes. Comme on dit en Alle­mand : « Respekt ! ».

Et si vous vous posez la ques­tion en appa­rence bête : « Mais pour­quoi ils ont appelé ça Epi­tar­sis et non sim­ple­ment scien­to­lo­gie ? », la réponse était écrite en fili­grane tout au cours de l’épisode. La scien­to­lo­gie, paranoïaque, mais ration­nelle, n’aurait jamais accepté la dif­fu­sion de ce film, et aurait tout fait pour l’interdire. La scien­to­lo­gie a fêté, la semaine dernière, la fer­me­ture du bureau anti-secte du sénat d’Hambourg, par exemple. Pour rai­son budgétaire, natu­rel­le­ment. La scien­to­lo­gie mène une guerre juri­dique impi­toyable contre l’ennemi : l’état alle­mand, son prin­ci­pal cri­tique —en Alle­magne. Elle est déjà si forte que même la première chaîne publique du pays lui a consa­cré tout un épisode de sa série phare (Tatort)… sans oser men­tion­ner son nom.

Cela dit, le camou­flage est un art. Dans les bureaux de  « l’église de » scien­to­lo­gie la com­mu­nauté de croyance Epi­tar­sis, j’ai pu « reconnaître », par exemple, les cou­ver­tures des livres de l’inventeur de la scien­to­lo­gie, par exemple.

J’attends le pro­chain round.

Avec, tout de même, une cer­taine inquiétude.

Ça fait du bien …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le jeu 29 Oct 2009 à 12:40

Seigneur Xenu !!!

Je ne m’y intéresse que rare­ment. Les sta­tis­tiques de fréquentation de ce site sont ce qu’elles sont, que je les regarde ou pas, de toute façon.

Mais quand on regarde … on peut consta­ter que 27 per­sonnes, dans les der­niers jours, sont arrivés ici en tapant dans leur moteur de recherches favo­ri les mots sui­vants : «seigneur Xenu ».

Encore plus fort : 57 per­sonnes, tapant «Christine Bou­ti­n » arri­vaient là.

C’est plus fort que moi. Je suis obligé d’en rire.

Les malheurs de Xenu …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le mar 16 Juin 2009 à 09:52

La soucoupe volante de Xenu ...

Ils pen­saient pour­tant y être arrivés. Des années de procédures (avec –entre autres– un dos­sier d’instruction entier mystérieusement dis­pa­ru du Palais de Jus­tice de Paris, une pres­crip­tion en rai­son de la durée de l’instruction, et –der­nier ava­tar– un pro­cu­reur de la ©publique qui avait demandé … un non lieu !) et de lavage de cer­veau, de gémissements, de menaces, de cor­rup­tion de témoins retraits de plaintes et de témoignages sus­pects sur­pre­nants. Et tout ça pour se retrou­ver avec dans les gazettes des hor­reurs du genre :

Le par­quet de Paris a requis lun­di la condam­na­tion sui­vie de la dis­so­lu­tion de l’association spi­ri­tuelle de l’Eglise de Scien­to­lo­gie-Cele­bri­ty Cen­ter et de la librai­rie SEL (Scien­to­lo­gie espace liberté), jugées en tant que per­sonne morale par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Paris pour « escro­que­rie en bande organisée », et a réclamé une amende de deux mil­lions d’euros contre cha­cune de ces deux asso­cia­tions.

Article du Nou­vel Obser­va­teur, à lire ici

C’est trop injuste ! [Note de l’auteur : la simple image de Xenu, Sei­gneur Galac­tique et héraut de la Scien­to­lo­gie, por­tant un casque Caliméro-style, suçant son pouce et zozot­tant «c’est trop inzuste ! » me fait fris­son­ner d’effroi.]

Non, sérieusement ! Si même le pro­cu­reur de la ©publique se met tra­vailler du coton-tige (« Le mobile reli­gieux ne consti­tue pas une jus­ti­fi­ca­tion en droit pénal ») et réclame de «ses » accusés autre chose que le chÅ“ur des pleu­reuses récitant l’ode du mar­tyre reli­gieux, où va-t’on ?

Notez que la même pro­cu­reur de la ©publique avait, à l’étape précédente, requis un non-lieu. Il avait estimé que les scien­to­logues étaient de bonne foi. Mais appa­rem­ment, les trois semaines d’audience (le juge d’instruction avait insisté et obte­nu un procès) ont débouché des oreilles. Dont celles du pro­cu­reur. Il était temps. Le pro­cu­reur s’est fréquemment cogné la tête contre la table («quel con ! [BOUM] mais quel con ! [BOUM] c’est pour­tant pas com­pli­qué : un coton-tige par jour ! [BOUM] quel con ! [BOUM]») à entendre les témoins et les experts.

L’un des deux pro­cu­reurs de la ©publique, a estimé que les tests de per­son­na­lité réalisés sur les futurs membres, la pra­tique de l’électromètre, « le harcèlement com­mer­cial » et la « cohorte de pro­grammes de for­ma­tion » ven­dus aux adeptes étaient autant de « manoeuvres frau­du­leuses » caractérisant l’infraction d’escroquerie en bande organisée.

La Scien­to­lo­gie est un « système de mar­ke­ting », un « système maniaque et paranoïaque » au « ser­vice d’un pro­jet d’une valeur reli­gieuse dont il ne convient pas de débattre » dans l’enceinte d’un tri­bu­nal, a-t-elle expli­qué. « Mais c’est cette valeur reli­gieuse qu’on a opposé sans cesse à l’action légitime de la jus­tice. Ce bou­clier reli­gieux, la liberté de culte et de conscience, a été uti­lisé sans cesse pour délégitimer d’entrée l’idée d’une sanc­tion pénale », a-t-elle sou­li­gné.

« Depuis le début du procès, nous avons enten­du à maintes reprises que le bon­heur n’a pas de prix. Nous avons acquis la convic­tion au ministère public que s’il n’a pas de prix, il a un coût, un coût considérable. Notre posi­tion a beau­coup évolué depuis l’instruction ».

Même article du Nou­vel Obser­va­teur, tou­jours à lire ici

Main­te­nant, pen­dant deux jours, la Scien­to­lo­gie va présenter ses plai­doi­ries. Notez qu’on en a pour plus de deux jours à les entendre ulu­ler. « C’est un réquisitoire en hérésie, une véritable inqui­si­tion», etc. [Note de l’auteur : l’idée de la porte-parole de la Scien­to­lo­gie, échevelée, et menée au bûcher sous les quo­li­bets d’une foule moqueuse, me plait bien me parait un petit peu exagérée.]

Bon. Xenu, mon gars, il va fal­loir pas­ser un bra­quet, hein. Remon­ter les manches. Et peut-être même t’expatrier. Après tout, hein, avec une confédération galac­tique de 76 planètes à ta dis­po­si­tion (ne riez pas comme ça, hein, vos frôlez le blasphème, là, vous savez ?), ça ne devrait pas être si com­pli­qué de se trou­ver une *autre* planète habitée de pigeons à plu­mer, hein !

Allez zou, en sou­coupe, mon Xenu. Bon vent !

Mon Xenu à moi …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le dim 26 Avr 2009 à 13:34

Xenuéen, en plein effort ...

Je ne peux tout de même pas vous cacher cette infor­ma­tion. Non.

La crémerie Xenu (dianétique, tyrans galac­tiques et escro­que­ries pour tous les goûts), qui s’est installée à Ber­lin il y a en gros deux ans n’a pas de très bons résultats. D’après la chef du Ver­fas­sung­sschutz (littéralement : pro­tec­tion de la consti­tu­tion, par­tie de police), le nombre de pigeons membres de la com­bine l’église de Scien­to­lo­gie n’a pra­ti­que­ment pas aug­menté. Corol­laire : pas beau­coup de gains finan­ciers non plus.

Ce n’est pas qu’ils ne s’agitent pas, hein, les Xenuéens. Ils sont sur le point d’ouvrir une nou­velle bou­tique mai­son à Span­dau.

On leur sou­haite beau­coup de plai­sir. Xenuéens, Xenuéennes, vous allez *ado­rer* Span­dau. Sisi.

Chez Xenu International : libérez les pigeons !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le mar 9 Sep 2008 à 14:26

«Chez Xenu Inter­na­tio­na­l», ça se présente comme un petit bis­tro de quar­tier, sym­pa, avec un ser­vice accueillant, p’tit apéro gra­tuit, sou­rire, tout ça. Un endroit où on peut dis­cu­ter de tout, se faire des amis. Le rêve, quoi.

Il y a généralement des hôtesses sur le trot­toir. L’autre jour, moi, à Char­lot­ten­burg, alors que je pas­sais devant «Chez Xenu Inter­na­tio­na­l», une nénette, tous sou­rires dardés, a essayé de me prendre par la main pour me faire ren­trer. Moi, j’ai gen­ti­ment répondu que je n’étais pas intéressé. Elle a insisté. Vio­la lui fait remar­quer que c’est illégal, ce qu’elle fait là, que ça s’assimile à du prosélytisme public. Moi, ça m’aurait gelé sur place, ce genre de mots. Mais la Xenette en a encore rajouté une couche en sou­rires, dégoulinante de gen­tillesses. Mais en des­sous, je pou­vais devi­ner la cui­rasse. Le blin­dage, même. La pro.

La façade de «Chez Xenu Inter­na­tio­na­l » est char­mante. Mais vous pou­vez tou­jours essayer de cher­cher le menu. Ou, sur­tout le tarif. On ne parle d’argent, devant «Chez Xenu Inter­na­tio­na­l ». Á l’intérieur, en revanche … l’addition est tel­le­ment énorme qu’on com­prend faci­le­ment qu’ils ne l’affichent pas à la vitrine …

COURS HUBBARD DE CLARIFICATEUR DE MOTS PROFESSIONNEL 1 600  $
MINI COURS HUBBARD DE SUPERVISEUR DE COURS 1 600 $
COURS PROFESSIONNEL HUBBARD DE SUPERVISEUR DE COURS 1 600 $
OEC (Org. exec. courses) AU COMPLET 15 200 $
COURS HUBBARD ÉMENTAIRE D’ÉVALUATEUR SUR RIE DES DONNÃES 6 000 $
COURS PROFESSIONNEL DE DEBLOCAGE DU PRODUIT 1 600 $

Et le tarif rem­plit des pages, des pages, et des pages.

La première ques­tion qui vient à l’esprit est «qui peut se per­mettre ce genre de dépenses, et qui *veut* avoir ce genre de dépenses ? » Et ces quoi, ces consom­ma­tions qui coûtent si cher ? Ou en d’autres termes : «c’est qui, «Chez Xenu Inter­na­tio­na­l » ? »

Si vous ne l’aviez pas encore com­pris, je parle de l’«Église » de Scien­to­lo­gie. Xenu est un tyran inter­ga­lac­tique, et c’est à lui (via R. Hub­bard, escroc de génie –fon­da­teur (ou plutôt inven­teur) de la Scien­to­lo­gie–) que l’humanité doit toutes ses misères. Ce qui est amu­sant, c’est que la plu­part des scien­to­logues ne connaissent même pas son exis­tence, et ceux des scien­to­logues qui connaissent son exis­tence n’ont pas le droit d’en par­ler publi­que­ment.

Pour­quoi ?

C’est évident. Tout appren­ti escroc pour­rait le dire : «Plus c’est gros, plus ça mar­che ». Je vais essayer de vous démontrer le truc. Commençons par essayer de com­prendre sur quel modèle la Scien­to­lo­gie est construite. Petit manuel ima­gi­naire (ou pas) du scien­to­logue  :

  1. convaincre le pigeon qu’il a un problème
  2. convaincre le pigeon qu’on a une solu­tion à son problème
  3. deman­der au pigeon une par­ti­ci­pa­tion financière
  4. démontrer au pigeon qu’il a avancé, mais pas encore assez
  5. répéter le pas­sage aux points 3 et 4 autant que pos­sible
  6. intéresser –psy­cho­lo­gi­que­ment ou / et financièrement– le pigeon à l’affaire
  7. protéger le pigeon des influences néfastes de l’extérieur

Main­te­nant que vous avez le manuel, regar­dez la Scien­to­lo­gie. C’est une arnaque par­faite. Impla­cable.

1. convaincre le pigeon qu’il a un problème
C’est le point le plus impor­tant, évidemment. Mal­heu­reu­se­ment, ce n’est pas le plus dif­fi­cile à mettre en Å“uvre. Per­sonne ne dit qu’on n’a pas le droit de tri­cher. Tout arna­queur vous le dira : on choi­sit ses pigeons. Le public des sectes est tou­jours prin­ci­pa­le­ment consti­tué de gens fra­giles à la base. Mais la Scien­to­lo­gie a bâti sa clientèle avec une tech­nique particulièrement effi­cace. Ça com­mence tou­jours par un sou­rire. Je me sou­viens, du temps où je vivais à Copen­hague, que je ne pou­vais pas tra­ver­ser la ville sans croi­ser un(e) scien­to­logue, avec un blou­son jaune, tout sou­rire devant. Le sou­rire a un but : t’amener à pas­ser le test de per­son­na­lité *gra­tuit*. Quelques mau­vais esprits ont tenté de pas­ser le test en répondant tota­le­ment au hasard, sans même lire les ques­tions. Le résultat du test est en tout cas négatif. Très négatif. Tou­jours négatif. Au point que de temps en temps quelqu’un, après avoir pris connais­sance du résultat du test, se sui­cide.

Mais, heu­reu­se­ment, pour les autres, le sou­rire est là. Enga­geant. Le mieux, pour vrai­ment com­prendre le résultat du test, ce serait tout de même d’en par­ler avec un autre sou­rire. Un sou­rire sérieux, docu­menté, outillé. Et tarifé. Mais le sou­rire cache tout.

2. convaincre le pigeon qu’on a une solu­tion à son problème
Plus le pigeon est convain­cu qu’il a un problème, plus il est facile de lui faire croire qu’on a une solu­tion. Le mieux, pour un arna­queur, c’est tout de même de res­ter le plus vague pos­sible. Mais être à la fois vague et convain­quant demande pra­ti­que­ment un miracle. D’où l’idée de génie de Hub­bard. Habiller l’arnaque avec l’usage de la reli­gion. En gros, d’accord, c’est vague. Mais c’est de la reli­gion, ça ne peut pas être une arnaque ! [large sou­rire]

Autre point fort de l’arnaque : les célébrités. La Scien­to­lo­gie fait tout ce qu’elle peut pour avoir des têtes de gon­doles. Des acteurs, des chan­teurs. Des gens qui dans le monde réel sont considérés. Vous pen­sez donc, si c’est bon pour Tom Cruise, c’est forcément bon pour moi.

3. deman­der au pigeon une par­ti­ci­pa­tion financière
À par­tir du moment ou les points 1. et 2. sont acquis, on peut pas­ser aux choses sérieuses. Les sous. On com­mence petit. C’est pra­ti­que­ment du don, de l’aumône. Au début …

Car le point 3. est un point cyclique. On y passe régulièrement. De plus en plus. Une fois que la mécanique est embrayée, on ne compte plus. Ce qui compte, ce sont les résultats, ou le che­min encore à par­cou­rir. D’autres fac­teurs par­ti­cipent à l’acceptation de la somme tou­jours plus grande grande qu’on est prêt à payer. J’y revien­drai aux points 4, 6 et 7.

Et si on n’a pas d’argent ? Pas de problème. On pour­rait par exemple tra­vailler pour la Scien­to­lo­gie. Et être payé en cours gra­tuits. Les «délinquants » (voir point 6.) tra­vaillent gra­tui­te­ment, natu­rel­le­ment. Avec Gra­ti­tude. Le contrat de tra­vail interne, chez Xenu Inter­na­tio­nal, est définitivement un contrat à durée indéfinie. Ou plutôt à durée incroyable. On a vu des contrats signés pour un mil­liard d’années.

On connaît des cas d’employés logés par la Scien­to­lo­gie (la Scien­to­lo­gie achète beau­coup d’immobilier). On connaît des cas d’employés logés par la Scien­to­lo­gie dans *leurs propres appar­te­ments* ven­dues à la Scien­to­lo­gie. Sans que d’argent cir­cule : la Scien­to­lo­gie paye l’appartement sous forme de cours gra­tuits.

Sinon, on peut vous aider :

Si des gens ont des difficultés d’argent, et 99 per­sonnes sur 100 vous diront qu’ils ne peuvent rien se payer main­te­nant, élaborez pour eux un bud­get, faites-leur réaliser que pour la première fois, ils dépensent de l’argent pour eux-mêmes. Cela demande du tra­vail, mais j’y ai tou­jours réussi« Â ».

R. Hub­bard, cité dans Libération

4. démontrer au pigeon qu’il a avancé, mais pas encore assez
C’est le point le plus cru­cial de la mécanique (financière) de la Scien­to­lo­gie. Il faut qu’il y ait tou­jours un petit peu de progrès. His­toire de faire pas­ser l’arnaque pour un inves­tis­se­ment. Mais une arnaque idéale est celle qui se conti­nue indéfiniment. Donc à par­tir d’un cer­tain moment, le che­min à par­cou­rir devient un secret. On détient une par­tie du Grand Mystère De La Vie, Du Monde, Et ¦tera. C’est éminemment glo­ri­fiant. Et il en reste, des secrets à ache­ter acquérir. D’où une hiérarchie dans les pigeons. Pas ques­tion de par­ler des secrets avec les nou­veaux pigeons. On reste entre soi, avec les pigeons du même niveau. Jusqu’au moment où on passe au point 6., point auquel on cesse, sciem­ment ou pas, d’être un pigeon pour deve­nir une par­tie du mécanisme. Un pion de la Scien­to­lo­gie.

Je dirais que l’affaire «Xenu » est un bon test de l’état du pigeon / pion. Toute per­sonne capable d’avaler une his­toire tel­le­ment énorme est et res­te­ra toute sa vie un pigeon. ©pourvu de tout sens cri­tique (soit à la base, soit qu’on en ait été privé par les pions), on est littéralement capable d’avaler n’importe quoi. Pour les pions, voir le point 6.

5. répéter le pas­sage aux points 3 et 4 autant que pos­sible
À usage interne, natu­rel­le­ment. Une pompe à finance doit s’autoamorcer, tant que pos­sible. C’est le but de l’opération.
Si la pompe se désamorce, ou menace à se désamorcer, pas­ser aux points 6. et 7.

6. intéresser –psychologiquement ou / et financièrement– le pigeon à l’affaire
Il faut que le pigeon par­ti­cipe volon­tai­re­ment. Au pire, le trans­for­mer en pion. Le rendre par­tie de la hiérarchie visible ou pas de la Scien­to­lo­gie.

Les pions, sont de plu­sieurs types :

  • Le pion «passif »
    Celui-là est deve­nu pion sans s’en rendre compte. Il signe un contrat de tra­vail, et tra­vaille pour payer ses cours. En général, il reste en bas de l’échelle. De la main d’Å“uvre pour pas cher.
  • le pion «surveillant »
    C’est le mot «pion » à tous ses sens. Celui là jouit ( au sens pre­mier du sens) du pres­tige. Il est un rouage de la machine, et il aime ça. Il a en point de mire la pro­chaine pro­mo­tion. À ce stade il n’est pas inutile de rap­pe­ler que la Scien­to­lo­gie a des uni­formes, et des grades. Il est facile à moti­ver, et s’efforce à moti­ver les pigeons. Plus ses pigeons sont motivés, plus il ira loin.
  • les pions actifs
    Ceux-là savent ce qu’ils font. Ils sont les seuls. Ils sont conscients du fait que la Scien­to­lo­gie est une arnaque, et ils en pro­fitent. Littéralement. Ils sont les seuls à ne pas être des vic­times de la Scien­to­lo­gie.
  • les «délinquants »
    Les pions peuvent «perdre la foi » et ne pas vou­loir des pions actifs. Ils sont traités comme la société traite ses déliquants. La Scien­to­lo­gie a ses camps de rééducation. Il faut abso­lu­ment les empê­cher de gâter les bonnes pommes du panier, et les empê­cher de pas­ser «à l’extérieur», c’est à dire quit­ter la Scien­to­lo­gie. Les exemples sont légion de cas où des en-scien­to­logues sont pourchassés sans mer­ci. Cam­pagnes de délation, d’insinuations, de pres­sions. Voir le point 7.

7. protéger le pigeon des influences néfastes de l’extérieur
Il est évident que le monde extérieur menace l’arnaque. Donc, action. Il faut abso­lu­ment cou­per le pigeon du monde extérieur, et si ce n’est pas phy­si­que­ment pos­sible, décrébiliser le monde extérieur. Le mode d’emploi :

  • renommée
    Par le pro­gramme «stars», sa Scien­to­lo­gie essaie d’asseoir sa renommée. Plus il y a de stars à bord, moins il est facile au monde extérieur de se rendre compte que l’affaire est une arnaque. Le monde extérieur est très sus­pec­tible au monde «people ». Donc avoir sa propre bri­gade people.
  • pro­pa­gande
    Même si la Scien­to­lo­gie veut être isolée du monde extérieur, il est abso­lu­ment nécessaire d’avoir l’air d’en faire par­tie. D’où la palanquée d’associations écran qui militent pour les droits de l’homme, contre la drogue, pour le droit à la conscience reli­gieuse, pour la nature, les droits de la morue aux pois-chiches, etc. Ça peut vous don­ner des trucs étonnants genre  :

    Solye­nit­sin était croyant, c’est son regard sur la reli­gion dans un pays comme le notre atteint de « syn­drome dis­fonc­tion­nel de la laïcité », qui l’a aliéné d’une par­tie du public en France.

    On se sert de tout pour protéger la Scien­to­lo­gie (dans ce cas sous l’angle «religion persécutée » à la sauce «Soljensitsine au secours de la foi», le tout écrit par la porte-parole de la Scien­to­lo­gie. On peut lire une des stars de la Scien­to­lo­gie com­pa­rant la posi­tion de la France vis à vis de la Scien­to­lo­gie à la répression chi­noise du mou­ve­ment étudiant place Tien An Men. Excu­sez du peu. La star (Isaac Hayes) s’adressait au Congrès américain en ces termes :

    En octobre der­nier [2000], je me suis ren­du en France pour prendre part à une marche pour la liberté de reli­gion à Paris. Nous for­mions un ras­sem­ble­ment cha­leu­reux et paci­fique, agi­tant des dra­peaux et chan­tant des chan­sons pour la liberté. Pour­tant, contrai­re­ment à d’autres mani­fes­ta­tions, nous n’avons pas obte­nu l’autorisation de la Préfecture de Paris de défiler dans les rues de la capi­tale. Au lieu de cela, sous la pres­sion du gou­ver­ne­ment français, la Préfecture a envoyé 300 poli­ciers anti-émeutes pour nous dis­per­ser.

    Et je ne peux pas m’empêcher de me rap­pe­ler 1989, quand les chars chi­nois ont avancé sur les étudiants Place Tien An Men. C’est la peur qui menait ces chars. À Paris, heu­reu­se­ment, per­sonne n’a été blessé, mais cela m’a ramené à l’époque où je mar­chais à Mem­phis avec Mar­tin Luther King, lors de cette dernière marche avant qu’il soit abat­tu. Et ce n’était pas une bonne sen­sa­tion. Je sais ce qu’est l’oppression, je l’ai res­sen­tie.

  • action directe
    Un concept impor­tant à la Scien­to­lo­gie : la PS (Per­sonne Sup­pres­sive). Toute per­sonne nommée PS est de fac­to un enne­mi de la Scien­to­lo­gie. Et là, tous les coups sont per­mis :

    ENEMY – SP Order. Peut être déshéritée de ses biens ou spoliée par n’importe quel moyen par n’importe quel scien­to­logue, sans aucune règle pour le scien­to­logue. Elle peut être escroquée ou pour­sui­vie en jus­tice, on peut lui men­tir ou la détruire.

    Hub­bard, cité par Wiki­pe­dia

En conclu­sion
La Scien­to­lo­gie est une société tota­li­taire. Tom Cruise, lors d’une cérémonie, passée à la postérité grâce à l’Internet, a déclaré à l’assistance en transes qu’ils allaient «nettoyer » la planète. Ensuite, se tour­nant vers l’effigie de Hub­bard, il esquissé un salut mili­taire, le tout qu’on croi­rait extrait d’un film du Pro­fes­sor Goeb­bels.

Et comme dans toute société tota­li­taire, les pigeons sont les légions. Il est urgent de libérer les pigeons.

La fête à Xenu …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le lun 8 Sep 2008 à 13:01

Une fois de temps en temps, la lec­ture des actualités me met le sou­rire aux lèvres …

L’Eglise de Scien­to­lo­gie va être jugée par un tri­bu­nal français pour « escro­que­rie en bande organisée », une procédure qui pour­rait entraîner la dis­so­lu­tion de la prin­ci­pale asso­cia­tion s’en réclamant, a indi­qué lun­di une source proche du dos­sier.

C’est l’AFP qui nous raconte tout ça

C’est la première que l’«église » de scien­to­lo­gie va être attaquée, et non ses membres indi­vi­duel­le­ment. Avec en point de mire la fer­me­ture de «Chez Xenu ».

Chouette.

©nuphobes du monde entier …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le sam 12 Avr 2008 à 07:43

Ano­ny­mous, réseau d’anonymes ayant décidé de se mettre en guerre contre la Scien­to­lo­gie, dans le monde entier, appelle aujourd’hui à sa troisième mani­fes­ta­tion inter­na­tio­nale.

Comme le hasard fait bien les choses, voilà ce que j’apprends aujourd’hui, ici et là :

La police belge a per­qui­si­tionné puis mis des scellés sur le siège de l’Eglise de scien­to­lo­gie à Bruxelles dans le cadre d’une nou­velle ins­truc­tion contre la sec­tion belge de cette orga­ni­sa­tion, a annoncé ven­dre­di le par­quet fédéral.

« Une enquête pour faux en écriture et escro­que­rie a été ouverte après que l’Office régional bruxel­lois pour l’emploi eut porté des faits nou­veaux à notre connais­sance », a indi­qué à l’AFP la porte-parole du par­quet, Mme Lieve Pel­lens.

Trouvé dans Le Monde

Les «anonymes » parlent pas mal de langues. Exemple, l’allemand :

Verein gegen Scien­to­lo­gy gegrün­det. Kom­pe­tenz­zen­trum in Ber­lin geplant.

trouvé ici

En français, pour nos rares lec­teurs qui ne com­prennent pas l’allemand, ça se dit : Création d’une asso­cia­tion contre la scien­to­lo­gie. Implan­ta­tion d’un centre de compétences prévue à Ber­lin. Et quand on va sur le site de l’association en ques­tion, on trouve donc «Marcab e.V. ». Le nom de l’association est un acro­nyme. Mar­cab est consti­tué des ini­tiales de Men­schen­rechts-Arbeit­schaft für Reli­gions­frei­heit und Chan­cen auf Bil­dung. Pêle-mêle, droits de l’homme, tra­vail, liberté de reli­gion, et chances de for­ma­tion. Ils lancent un pro­gramme d’aide aux scien­to­logues désirant de quit­ter la secte. Clin d’Å“il, Mar­cab est, dans la littérature scien­to­logue une des plus puis­santes confédérations galac­tiques (vous vous sou­ve­nez de Xenu ?).

Dans la guerre entre scien­to­lo­gie et ano­nymes, « They want to create chaos and we want to create order», ils veulent créer le chaos et nous vou­lons créer l’ordre, comme le dit l’un des res­pon­sables de la secte de scien­to­lo­gie.

Confrontés à une horde d’anonymes, la scien­to­lo­gie essaye de remettre un petit peu d’ordre là-dedans, et essaye de démasquer les «meneurs » d’une col­lec­tif qui en est, jus­te­ment, tota­le­ment –et par définition– dépourvu. Ça donne par exemple ceci. Et ça nous montre la face cachée de la scien­to­lo­gie. Menaces, men­songes, insi­nua­tions, la totale.

Vous pou­vez lire ce qu’en dit le prin­ci­pal intéressé ici.

Tout ceci me remet en mémoire un des disques favo­ris de mon père. Her­bert Paga­ni, sur scène, nous expli­quait le fas­cisme comme «un fais­ceau de soli­tu­de­s», auquel il oppo­sait («toi, donne la main à ton voi­sin, toi aus­si, toi aus­si») l’idée de réseau.

Ano­ny­mous, est un réseau. ©finitivement.

Anonyme …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le dim 2 Mar 2008 à 13:21

La pho­to nous montre une par­tie du «terrain d’aventures » du ¤rkisckes Vier­tel. Un très chouette quar­tier, pour qui aime l’architecture concen­tra­tion­naire / de masse / déprimante (voca­bu­laire à uti­li­ser invi­duel­le­ment ou en groupe). Et n’oubliez sur­tout pas : un ter­rain d’aventures, c’est un endroit où les enfants viennent jouer.

Quand c’est ouvert. J’ai pris la pho­to à tra­vers la grille. Sui­vez mon regard …

Et en sui­vant mon regard, on arrive [fata­le­ment, après avoir visité ce genre de quar­tiers] à par­ler de Xenu. Cette fois, épisode tou­ris­tique. Vous pou­vez lire ici les aven­tures d’une ancienne scien­to­logue en Sar­daigne, tous frais payé par la Xenu Com­pa­ny.

Les poli­ciers avaient découvert le 21 jan­vier Mar­tine Bou­blil, soeur de Claude Bou­blil, un impor­tant membre de l’église de Scien­to­lo­gie en France, enfermée dans une pièce rem­plie d’immondices. D’abord présentée comme d’origine tuni­sienne, elle avait été retrouvée demi-nue et dor­mant sur un mate­las infesté de ver­mine, selon la police locale.

Quatre Français, une femme et trois hommes, présentés comme des membres de la Scien­to­lo­gie et soupçonnés d’avoir rete­nu Mar­tine Bou­blil contre son gré, avaient alors été arrêtés, avait indi­qué à l’époque un porte-parole de la préfecture de police locale.

Ces quatre per­sonnes ont été libérées il y a dix jours et sont depuis rentrées en France, a-t-on précisé same­di de même source.

La porte-parole de l’Eglise de Scien­to­lo­gie en France, Danièle Gou­nord, invitée par le quo­ti­dien Le Pari­sien à com­men­ter cette affaire, a parlé de « drame fami­lial » et indi­qué que la Scien­to­lo­gie n’avait « rien à dire » sur la ques­tion.

©pèche AFP

Ah, la dame est pudique. Mais pas tou­jours, notez …

Danièle Gou­nord n’accorde par ailleurs aucun crédit au témoignage de la vic­time, «la soeur est démente. Elle perd la boule, m’a-t-on dit, non ? Cette femme est hospitalisée. Et puis vous savez, elle a dit tel­le­ment de cho­se­s ». Et de conclure : «Pour le moment nous n’avons rien à dire. C’est un drame fami­lial. Les deux frères ont essayé de faire au mieux. Ils ont tout fait pour que leur soeur se retrouve dans un envi­ron­ne­ment calme. »

Et, une image en appe­lant une autre, j’en arrive à la nou­velle vidéo du groupe Ano­ny­mous. Titre : les ides de Mars.

Le mani­feste qui va avec (en anglais) est aus­si bien écrit, pensé, et réalisé que la vidéo.

On va se revoir.

Exclusif ! Xenu à la sortie de la douche …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le mar 26 Fév 2008 à 19:42

Pho­to volée par notre intrépide pho­to­graphe.

Comme quoi, même pour un dieu inter­ga­lac­tique, pour les gon­zesses, c’est pas facile tous les jours, hein …

Xenuphobie : une bonne maladie …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le lun 25 Fév 2008 à 23:16

Où les sectes vont-elles se nicher ? Eh bien aus­si dans des crèches. Aujourd’hui une crèche a été fernée. Pour­quoi ? Elle n’accueillait que les enfants de membres. C’est la ville de Munich qui a décidé la fer­me­ture. Motif :

Die inhalt­li­chen und metho­di­schen Grundsätze von Scien­to­lo­gy tra­gen den ver­fas­sung­srecht­li­chen und sons­ti­gen gesetz­li­chen Vor­ga­ben, vor allem dem Recht des Kindes auf freie Ent­fal­tung der Persönlichkeit (Arti­kel 2 Absatz 1 Grund­ge­setz, Arti­kel 101 Baye­rische Ver­fas­sung) sowie dem Recht auf Erzie­hung zu einer eigen­ve­rant­wort­li­chen und gemeinschaftsfähigen Persönlichkeit nicht Rech­nung, so wie dies in Para­graf 1 des Sozial­ge­setz­buches VIII veran­kert ist.

En résumé : les méthodes et l’enseignement de la scien­to­lo­gie contre­dit le droit à l’enfant au libre développement de la per­son­na­lité.

Prends ça. Xenu !

Plein – le – culte !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le jeu 21 Fév 2008 à 19:05

Vous allez rire, mais hier matin j’étais très absorbé par une série d’articles pasion­nants. Leur thême : Xenu, ses aco­lytes, et leurs vic­times. Et hier soir, je tombe sur les déclarations de m’ame Mignon. M’ame Mignon n’a pas de problèmes avec les sectes. Bon.

Mais là où elle m’agace un tan­ti­net, m’ame Mignon, c’est quand elle nous explique qu’elle ne connait pas la Xenu Com­pa­ny (pour appe­ler les choses par leur nom, l’église de Scien­to­lo­gie).

Quand on est chef de cabi­net d’un président, même le notre, on a *le droit* de savoir de quoi on parle. Sur­tout quand, d’après Le Monde on en parle ain­si :

« Soit ces mou­ve­ments troublent l’ordre public et abusent de la fai­blesse psy­cho­lo­gique des per­sonnes et dans ce cas ils doivent être pour­sui­vis ; soit ils ne troublent pas l’ordre public et ils doivent alors pou­voir exis­ter nor­ma­le­ment, conformément au prin­cipe de la liberté de conscience. » Un prin­cipe qui vaut pour l’Eglise de scien­to­lo­gie, précise-t-elle dans un entre­tien au Figa­ro du 21 février.

Alors, m’ame Mignon, voi­ci quelques liens vous per­met­tant de faire plus ample connais­sance avec Xenu etc, :

  1. En France, la Scien­to­lo­gie et la jus­tice
  2. En Europe, la Scien­to­lo­gie et la jus­tice
  3. Les Alle­mands gardent la Scien­to­lo­gie à l’Å“il, en atten­dant plus.
  4. Les ano­nymes aus­si en ont plein le culte

Bon. Je n’ai pas besoin de me mettre en colère ces jours-ci. On se calme. Mais, m’ame Mignon, et aus­si mon petit Nico­las, il fau­drait voir à arrê­ter les conne­ries. Rapi­de­ment.

La pendule de Xenu …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le dim 10 Fév 2008 à 12:25

Illu­mi­na­tions à toute heure. Électropsychomètres Xenu : satis­fait ou rem­boursé !

Xenu ennemi public …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le sam 8 Déc 2007 à 12:09

Le mot du jour : «verfassungsfeindlich » …

Haaaa, le beau mot. ©rieusement.

Bon, d’où le sors-je, ce mot :

Die Innen­mi­nis­ter von Bund und ¤ndern haben Scien­to­lo­gy für ver­fas­sung­sfeind­lich erklärt.

J’aurais bien vou­lu échapper au cours de lin­guis­tique, mais là, je crains qu’il ne s’impose. Un exemple : l’article du nou­vel obs que j’ai trouvé tout à l’heure disait :

Le ministre alle­mand de l’Intérieur et ses collègues des ¤nder ont déclaré ven­dre­di que l’Eglise de scien­to­lo­gie était contraire à la Loi fon­da­men­tale, ce qui augure d’une pro­bable inter­dic­tion de cette orga­ni­sa­tion sur le ter­ri­toire alle­mand.

Ma compréhension de l’allemand, pour incomplète qu’elle soit, m’interdit de ne pas voir que le mot ver­fas­sung­sfeind se com­pose de deux racines. La première, «verfassung», se tra­duit par «constitution», sans l’ombre d’un doute. Mais la seconde, feind, est également très claire ; le mot «feind», est en français le mot «ennemi ». Au sens pre­mier du mot.

En gros, ça veut dire que les ministres de l’intérieur des länder alle­mands, ain­si que le ministre de l’intérieur fédéral, viennent de déclarer la *guerre* à la scien­to­lo­gie. Il y a une différence entre l’expression «incompatible » et le mot «ennemi ».

Je pro­pose un toast : allez l’Allemagne, cas­sez-leur le cul bas du dos !

Enfin une réaction ! J’étais malade, lors de mon séjour à Copen­hague, de me voir accosté toutes les dix minutes par des types en uni­forme (un blou­son jaune pipi avec «minister » dans le dos) qui essayaient de me four­guer leur salo­pe­rie. J’étais malade de voir, au cÅ“ur de Ber­lin, un bâtiment avec le logo de la xenu­lo­gie. J’ai eu une crise de vomis­se­ments le jour où j’ai appris qu’en France il y avait un juge pour déclarer que les ado­ra­teurs de Xenu pou­vaient bénéficier du sta­tut d’église.

Bon, c’est pas encore gagné, hein. Mais nom d’un chien, que je suis content !

Futur urbain du passé …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le sam 8 Sep 2007 à 05:48

On croit tou­jours avoir tout vu. On croit qu’on sait …

… et un jour on passe dans la Kol­ber­ger Straße.

 , honnê­te­ment, ça fait un coup. Nous, on est d’abord restés sur place, la mâchoire au niveau des genoux, le nerf optique sur le point de remettre sa démission. Après un petit moment, on s’est regardés, his­toire de vérifier l’un et l’autre si on avait bien *vu*.

L’architecture, c’est for­mi­dable. Mais à mon avis, ça ne devrait pas être per­mis à tout le monde. Sans déconner. Qu’est-ce qu’il faut avoir dans le cibou­lot pour com­mettre des atten­tats contre le bon goût à ce point là ? Les fenêtres du der­nier étage sous les bar­reaux, genre «non, tu ne sau­te­ras pas», la façade genre «le mur de l’Atlantique – rema­ke » …

Si seule­ment c’était la Xenu Cor­po­ra­tion qui habi­tait là ! Le béton verdâtre leur irait pro­ba­ble­ment bien au teint, aux scien­tos. Je n’ai pas de mal à les ima­gi­ner heu­reux, là, atten­tion – pas radieux tout de même, on n’est pas là pour rigo­ler, ambiance Sta­si 2.0, avec même l’occasionnelle visite de Tom Cruise en vedette américaine de rigueur.

Mais c’est pour des gens !

Dans un passé pas si loin­tain, c’était ça la vision du futur. Vous les ima­gi­nez les artistes ? Ah, ça devait rigo­ler dur ! Poil à grat­ter, cous­sin pê­teur et verre baveur chaque année à la fête de la pro­mo­tion «futurs riant­s ». Avec un clone alle­mand d’un croi­se­ment entre Bal­la­dur et Arlette Laguiller comme ani­ma­teur. Tu parles de top déconneurs !

Non, sérieusement, l’architecture, c’est beau­coup trop sérieux pour être confié à des gens … sérieux.

Sta­si 2.0 : petit mou­ve­ment crée contre la ten­dance sécuritaire crois­sante du gou­ver­ne­ment. Si vous aimez l’allemand, vous pou­vez aller voir leur site, mais c’est -natu­rel­le­ment- pas très drôle. Plus drôle, leurs T-shirts, impri­mables avec 19 pho­tos de poli­tiques alle­mands. Pour mémoire, voir Sta­si (1.0, l’originelle)

La verrue fessière de Xenu …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le ven 8 Juin 2007 à 06:54

Sans rire, ce genre de bâtiment, ça devrait être éradiqué. Non mais avez vu ça ? En plus c’est per­ché là, ça sur­plombe le périph” (le «Ring»), et le der­nier loca­taire était un *res­tau­rant*.

Je me demande à quoi ces gens avaient la tête quand ils ont décidé de construire ce truc. Ni fait, ni à faire …

Voilà. Si il man­quait un nom à ce chef d’Å“uvre, j’ai été ravi d’avoir par­ti­cipé.

Ces jours-ci, je ne publie pas grand-chose, mais je suis occupé. Je vous dirai tout quand ça sera prêt.

Vous trouvez ça drôle ?

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le dim 22 Avr 2007 à 08:12

Non, mais sérieusement, ça vous fait vrai­ment rire ? Vous croyez que je n’ai que ça faire, de poser pour les tou­ristes de l’Alexanderplatz ?

Notez que je ne suis pas la star, ici. Je serais plutôt un, disons … un détail. Un extra. Un figu­rant.

Mais ça ne va pas durer tout le vie, hein. Regar­dez, mon pote Xenu, qui est main­te­nant une star inter­na­tio­nale, il a com­mencé ici aus­si, hein. D’accord, il ne me parle plus depuis que ça marche pour lui, mais je peux com­prendre. Quand je serai grand, moi aus­si je serai Xenu !

La préhistoire de Xenu …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le sam 31 Mar 2007 à 21:21

Sur ce cli­ché raris­sime, on voit, dessinée, d’une main mal­ha­bile par un de nos ancêtres, une des premières repro­duc­tions de l’image de Xenu. Cette image est nommée par les spécialistes, pour une rai­son ou une autre, « le trou d’balle de Xenu ». Elle a une valeur ines­ti­mable pour tous les xenu­philes.

On peut voir les traces des dents et des griffes des xenu­phobes de tout poil qui ont essayé de détruire ce tes­ta­ment irremplaçable.

Comme le voyez, Xenu est vic­time d’une impla­cable haine.

Pov” Xenu !

Compagniiiiiiiiie HALTE !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le ven 16 Mar 2007 à 08:10

Je sais, je ne devrais pas crier comme ça. Mais avouez que la pho­to s’y prête ! Amu­sante, non ?

Ce cor­beau, au pas de l’oie sur la pavé de la cour, raide comme la jus­tice … je ne peux pas m’empêcher. Sur cette ombre, je peux pro­je­ter pas mal d’images inquiétantes. C’est aus­si, le cri.

Xenu­phobes du monde entier, unis­sez-vous !

Maurice la Science …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le jeu 15 Mar 2007 à 08:07

J’ai découvert un docu­ment impor­tant. Un des évangiles apo­cryphes de Xenu, écrit par Mau­rice la Science. On a du mal à évaluer la portée de la découverte de ce texte capi­tal pour com­prendre Xenu.

Avez-vous vu le nou­veau cha­peau de Xenu ?
C’est un cha­peau, à la mode scien­tu
Sur le devant, on a passé trois musées trop vieux,
Sur le côté, un amour de rampe en verre
Pour être ori­gi­nal, il l’est, ça je vous le jure,
Ça n’est pas le bibi, le bibi de n’importe qui
A le voir si beau, tout Ber­lin répétera bientôt :
Avez-vous vu le cha­peau de Xenu ?

Il y a une ver­sion au texte soi­gneu­se­ment corrigée, écoutez-là ici.

À vue d’Å“il …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le mer 14 Mar 2007 à 12:51

… le prin­temps est arrivé.

Chic, mes san­dales, les ter­rasses de café, Xenu en short …

Je suis la … [baillement] sentinelle de Dieu … genre …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le lun 12 Mar 2007 à 07:50

C’est pas facile, dans tous les cas de figure, vous savez.

Non, en fait, vous ne savez pas. Vous ne pou­vez pas com­prendre.

Les gens se moquent de moi. Per­sonne ne tient compte de moi. Per­sonne ne me prend au sérieux. Aucune considération. Alors, au bout du compte, évidemment …

Je monte la garde, depuis … euh … tou­jours. Mais main­te­nant, le bou­lot a beau­coup changé. Pour me tenir éveillé, je compte les gre­nouilles de bénitier. Et je prends la pose quand un pho­to­graphe se pointe.

Ouais. C’est pas demain que je vais avoir de l’avancement. Alors évidemment, je regarde les annonces. Mais ici à part nous il n’y a que les boud­dhistes, et les boud­dhistes n’embauchent jamais. C’est vrai qu’il y a Xenu. Il est très à che­val sur la sécurité, le Xenu. Mais il casse le mar­ché. Non seule­ment il ne paye pas sa sécurité, mais en fait ce sont ses gardes qui paient. Vous vous ren­dez compte ? Il y a tout de même une limite à l’exploitation du per­son­nel. En plus on dit que chez Xenu, tout le monde com­mence tout en bas. Après des siècles d’expérience, hein, archange tout de même, hein, reprendre à zéro …

Non, en fin de compte, je vais pro­ba­ble­ment res­ter ici. [baille­ment].

Sous le soleil de … Xenu

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le sam 10 Mar 2007 à 10:30

Mono­chrome. Mono­tone. Un ciel plombé jusqu’aux amyg­dales. Jusqu’aux arbres font peur. C’est un coup à foutre un coup de fusil à tout ce qui vole. Juste au cas où.

Ah, mon Xenu…

J’ai trouvé la télécommande de Xenu !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le ven 9 Mar 2007 à 12:54

Mais bien sûr !

Je l’ai retrouvée !

En fait, je l’ai retrouvée en regar­dant la télé hier soir. Le foot. Ima­gi­nez une seconde, que la chaîne (alle­mande) DSF n’a rien trouvé d’autre à dif­fu­ser comme match que PSG-Ben­fi­ca. Je le pense sou­vent, même si je ne le dis pas trop sou­vent, que les alle­mands sont bizarre depuis quelques années. ©jà, ils votent à droite. Vous ima­gi­nez. Mais bon, je vais perdre le fil, et du coup vous aus­si …

Donc.

Pen­dant la mi-temps de *PSG-Ben­fi­ca* ( je ne m’en remets pas …), il y a eu une pub. Enfin, quand je dis «une » pub … Disons que par­mi les pubs il y en a une qui m’a euh … inter­pellé. On voyait des alle­mands qui gagnaient (par un mécanisme incompréhensible pour le com­mun des mor­tels) des rabats pour ache­ter une voi­ture, en sau­tant sur une sorte de marelle sur le sol.

Et là, j’ai eu l’illumination. Je sais qui met le bor­del en Alle­magne, et com­ment. En fait, Xenu (le fils caché de Ron L. Hub­bard et de Aarr­gl, sécrétaire du sous-ministre de la Pro­pa­gande du gou­ver­ne­ment galac­tique, admi­nis­tré par les Tsien­los), de pas­sage sur la terre, a per­du sa télécommande. Par un curieux concours de cir­cons­tances, elle s’est retrouvée encastrée dans un trot­toir de Ber­lin.

Et donc, vous me sui­vez, les gens qui marchent des­sus, appuyant sur les bou­tons au hasard inef­fable de leurs pérégrinations, mettent le bazar dans les cer­veaux des Alle­mands. Et vous notez au pas­sage que ça explique aus­si le com­por­te­ment péripatéticien des scien­to­logues, à qui Hub­bard a ven­du (très cher) le manuel d’utilisation de la télécommande de son fils, dans lequel on explique sur quels bou­tons (et à quel rythme) il faut appuyer pour (peut-être) obte­nir pou­voir, argent, et natu­rel­le­ment aus­si l’antidote éternel contre l’impuissance.

 , j’ai fait fort.

Non ?

Au milieu, il y a toujours un réverbère …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le mer 14 Fév 2007 à 19:10

Pho­to garan­tie 100% sans Xenu.

L’Å“il de Xenu ?

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Xenuphobe ... — le mar 13 Fév 2007 à 22:28

Non… Xenu ne peut pas habi­ter Ber­lin. Enfin j’espère.

Plus prosaïquement, c’était une fugi­tive lumière à l’intérieur de la futu­ris­tique église qui fait par­tie du monu­ment de la Gedächtniskirche. J’aurais pu appe­ler cette pho­to «l’Å“il de Dieu ». Mais comme la Xenu Com­pa­ny a main­te­nant pignon sur rue à Ber­lin … on n’est jamais trop pru­dent.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)