Brest-Jerusalem
a la rencontre...
6.11.02 15:10 chronique     chronique 7.11.02 10:09  
-<  rapelle toi, Barbara... on fait comme on a dit...  ->
 7.11.02

09:54   sale nuit...

Le genre de nuit où on se réveille avec le coeur Téfal, en sueur, en sursaut surtout... quatre énormes éxplosions. Quatre maisons. Une bonne centaine de vies brisées. Et puis plusieurs fois les chars sont passés tellement près, et vite, dans la rue au-dessus, que tout tremblait. J'entendais des gosses hurler.

Je suis sorti sur la terrasse, mais prudemment, et pas tout de suite, parce que ça tirait dans tous les sens, très près. Avec mes jumelles, je pouvais voir le bulldozer travailler.

Il y a quelque chose d'obscène à écouter dans la nuit, écouter des murs qui s'écroulent, des maisons qui disparaissent.

Et puis ça a fini par se calmer...

J'ai vu, et j'ai pu suivre du regard, le D9 qui rentrait au garage après sa journée de travail. J'imaginais le type à l'intérieur avec son portable "allo, chérie, ça y est, je rentre, ils m'ont encore fait faire des heures sup. Oui, des baraques, comme d'habitude..."

... ignominie de l'inhumanité quotidienne.

Ce matin la ville est ouverte, de 8 à 11. Les gens se précipitent pour acheter les spécialités de Ramadan, qu'ils auraient du avoir hier soir... mais bon.

Ce matin, je me rends compte que le D9 a dégagé un espace précédemment occupé par les ruines de l'ancienne station de police, (bombardée en novembre), et aussi une casse de voitures. Ils veulent installer un camp ?



lien accueil
lien archives
lien jenine
lien contacts
lien liens

img contacts