Brest-Jerusalem
a la rencontre...
5.11.02 11:59 chronique     chronique 6.11.02 14:38  
-<  j'oublie trop vite... quatre fois sept...  ->
 6.11.02

14:16   de l'incitation...

"Et puis d'abord ils ne nous aiment pas, et ils nient jusqu'à notre existence, sur les livres des enfants il n'y a même pas les noms israéliens des villes, c'est comme si on n'existait même pas..."

Je l'ai entendue plusieurs fois celle là. Un des grands griefs israéliens vis-a-vis du monde arabe en général, et palestinien en particulier. Au point que ce que les Israéliens appellent "incitement" en anglais est un crime en soi. Faire du mal à Israël est évidemment un crime, mais en dire du mal aussi. Et inciter les gens à penser de travers aussi. Ce que j'écris est déjà probablement de l'"Incitement", et je n'en suis qu'au second paragraphe.

Ce ne sont pas les Israéliens qui feraient des choses pareilles, naturellement. C'est un apanage arabe. Les Israéliens, en quasi-européens civilisés, n'iraient pas imposer leur nomenclature sur un territoire qui n'est pas le leur. Ce n'est pas parce qu'un chauffeur de taxi israélien a un jour prétendu qu'il n'y avait pas à Jérusalem de porte de Damas qu'on va se mettre à penser de travers...

Regardez les panneaux routiers, par exemple. Ils sont trilingues. L'Arabe est une langue officielle d'Israël.

image

D'accord, il y a toujours quelques grincheux... Mais dans l'ensemble, pas d'"incitement" sur les routes !

Ni sur les cartes, naturellement. Ramallah est Ramallah. Naplouse est Na... euh. Ah, un coup des grincheux, encore.

image

C'est un grincheux qu'a fait le coup. N'allez pas croire que Shkhem est le nom qu'on donne à la ville dans l'Ancien Testament et que dans l'esprit des Israéliens cette ville n'a pas le droit de s'appeler Naplouse, et qu'en l'appelant Shkhem on nie son caractère Palestinien, Arabe, ou je ne sais quoi. Ca serait de l'Incitement, et même sur une carte routière israélienne, ça ne se fait pas...



lien accueil
lien archives
lien jenine
lien contacts
lien liens

img contacts