Brest-Jerusalem
a la rencontre...
5.11.02 11:46 chronique     chronique 6.11.02 14:16  
-<  au calme... de l'incitation...  ->
 5.11.02

11:59   j'oublie trop vite...

... pourtant je croyais la leçon bien entrée, ancrée, encrée...

Je ne vois plus que la tristesse, la laideur, le désespoir, la violence, la poussière, la boue, les plaques d'égoût et dégoût.

J'oublie. J'oublie les gens qui m'interpellent, me parlent, même si on ne se comprend pas, juste parce qu'on ne laisse pas quelqu'un passer dans la rue sans lui dire un mot.

J'oublie le vieux qui a ouvert son salon de coiffure pour moi hier, en pleine vieille ville sous couvre-feu, et qui ne voulait pas que je le paye.

J'oublie que malgré les soldats on joue aux billes, on se court après.

J'oublie qu'on m'a offert hier 14723 (environ) cafés.

J'oublie la gentillesse, la dignité, le courage.

La vision que je dois ramener de la Palestine n'est pas seulement ce que les Israéliens sont en train d'y faire et d'en faire. D'enfer. La vision que je dois ramener, ce sont les gens qui habitent là. Qui malgré tout vivent là.

Il ne faut pas que j'oublie.

image

dans une heure, les mêmes lanceront des pierres au Diable lui-même s'il ose se garer devant chez eux. En attendant, ils essaient de rester des enfants.



lien accueil
lien archives
lien jenine
lien contacts
lien liens

img contacts