La proie pour l’ombre : une fable footballistique …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le mar 26 Fév 2008 à 09:21

La hon-te. Ima­gi­nez une minute la scène : dans un coin d’un ter­rain de foot, une demi-dou­zaine d’athlètes en train de s’autocongratuler, avec des bises, des bour­rades viriles, à la limite du touche-pipi de masse public. Ils avaient mis un but. C’est même pas très drôle, car main­te­nant (mal­heu­reu­se­ment) cou­rant.

Ima­gi­nez encore un petit peu, donc. Nos héros, tous à leurs attou­che­ments, entendent sou­dain leurs coéqui­piers hur­ler. Ils tournent la tête, et assistent, médu­sés à la scène sui­vante : l’équipe adverse, l’arbitre et ceux de leurs coéqui­piers qui n’étaient en train de par­ti­ci­per à la fête étaient tous de l’autre côté du ter­rain. Et, là-bas, léquipe adverse est aus­si en train de faire la fête. Curieu­se­ment, leurs coéqui­piers sont en train de les insul­ter copieu­se­ment.

Que s’est-il pas­sé ?

Facile. Le but mar­qué par nos «héros» n’a pas été accor­dé par l’arbitre. Mais nos fêtards n’ont pas fait atten­tion à l’arbitre. Alors le jeu a conti­nué. Sans eux. Et l’équipe adverse, en «léger» sur­nombre n’a pas eu beau­coup de mal à en mettre aus­si, un but. Un que l’arbitre a accor­dé.

Les din­dons de la farce ? le très pres­ti­gieux Real Madrid.

Le Real pleure à l’injustice. L’arbitre aurait du attendre que la touche-pipi par­ty se ter­mine avant de lais­ser le jeu conti­nuer.

Le reste du monde (ceux qui s’intéressent au foot, moins les fans du Real) essaye de reprendre son souffle après la crise de rire géné­rale.

Vous croyez qu’ils vont pas­ser pro ?

1 commentaire

  1. Comment by Didier — 26/02/2008 23:28

    Ha ha ha ha ha… Enorme ! J’ai bien ri, mer­ci :D

RSS feed for comments on this post.

Nous sommes désolés, il est pour le moment impossible de laisser un commentaire.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)