Quatre-vingt dix grammes de génie :
Pentax SMC-DA 40mm f/2.8 Limited

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Photo — le sam 19 Jan 2008 à 21:32

Avant d’avoir mon K10D, j’ai «tra­vaillé» pen­dant plus d’un an avec un Pana­so­nic Lumix FZ30. Son point le plus fort, était l’objectif : un Lei­ca 2,8 — 3,7, qui me don­nait un espace pas­sant de 35mm à 420mm (en fait un 7,4 — 88,4 avec un fac­teur de 4). On appelle ça un Super Zoom.

On s’habitue très faci­le­ment à un tel zoom. Mais mon Lumix est main­te­nant sur une éta­gère, et il est temps que, après que les 4000 pho­tos «d’apprentissage» que soient pas­sées, que je com­mence à tirer un bilan sur mon «tra­vail».

L’achat du K10D, comme je l’ai déjà racon­té, s’imposait rela­ti­ve­ment faci­le­ment. À ce prix, le K10D est tout sim­ple­ment, sans aucune contes­ta­tion, le meilleur appa­reil dis­po­nible. Pour mémoire, il fait jeu (à peu près) égal avec le Canon D40, avec un an d’avance, et avec un prix qui est tout sim­ple­ment la moi­tié. La preuve est que le D40, à sa sor­tie, quand il a été tes­té par Saint Phil (dpreview.com), les appa­reils «éta­lons» ont été le Nikon D300, qui vient de sor­tir, et qui coute 1600€ (sans objec­tif), et mon K10D (598€ sans objec­tif).

Si j’avais eu le bud­get néces­saire pour acha­ter le D300, j’aurais pro­ba­ble­ment hési­té, mais le bud­get «objec­tifs» avec un Nikon est tota­le­ment hors de com­pa­rai­son avec celui de mon K10D.

Aujourd’hui, je vous pré­sente le Pentax SMC-DA 40mm f/2.8 Limi­ted.

J’ai hési­té long­temps à l’acheter. Je crois qu’à l’origine, si je devais ache­ter un objec­tif à focale fixe (par oppo­si­tion à un zoom), j’aurais logi­que­ment ache­ter le FA 35mm F2. Il me don­nait une «vision» d’après l’équivalent d’un 50mm clas­sique, le pre­mier objec­tif avec des géné­ra­tions ont débu­té en pho­to. Et pour être com­plè­te­ment l’objectif de mes rêves, c’était le Pentax SMC-FA 31mm f/1.8 AL Limi­ted (sou­vent décrit comme le meilleur objec­tif exis­tant, toutes marques confon­dues) , mais celui là était direc­te­ment hors bud­get. Mais il était rela­ti­ve­ment dif­fi­cile à trou­ver en Alle­magne. Et sur­tout, le DA40 est *magni­fique*. La pre­mière fois que je l’ai vu, je l’ai vou­lu.

Je suis à la base un pho­to­graphe qui tra­vaille au zoom. Bien 85% de mes pho­tos ont été faites sur mon zoom prin­ci­pal (DA* 50 – 135 2,8). Mais il m’arrive par­fois main­te­nant de ne sor­tir qu’avec mon 40mm. Et j’utilise ces jours là le «zoom patau­gas». J’ai encore besoin de mon zoom, et je déplore même de ne pas avoir de zoom plus long, mais je suis tom­bé défi­ni­ti­ve­ment amou­reux de ma «pan­cake» de 40mm.

Je n’ai rien à lui repro­cher. Allez, si : la bague de mise au point manuelle est pas très facile à uti­li­ser. Mais je suis nor­ma­le­ment en auto­ma­tique. La qua­li­té d’image (cou­leurs, contraste et «affû­tage») est tout sim­ple­ment extra­or­di­naire. En géné­ral, je ne fais *aucune* post-pro­duc­tion, (unshar­ping, par exemple) avec les pho­tos que je fais avec le 40.

Le truc qui me fait «trip­per» : une fois le grip de mon appa­reil décro­ché, muni de mon 40, l’appareil tient dans la poche inté­rieure de ma veste (l’objectif mesure 15mm), et ÇA, ça n’a pas de prix.

Dans un futur idéal (et donc riche), je pense ache­ter le DA 21mm 3,2 Limi­ted. Je l’utiliserais dans les endroits (cou­loirs, géné­ra­le­ment) où je ne peux pas recu­ler. Et celui là, lui aus­si, il tient dans la poche.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

RSS feed for comments on this post.

Nous sommes désolés, il est pour le moment impossible de laisser un commentaire.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)