Générations…

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Photo — le mar 16 Nov 2010 à 15:25

Et si on ne par­lait pas de Stutt­gart ?

Ce n’est pas qu’il ne se passe rien, hein : rien qu’hier, une exper­tise est sor­tie, laquelle met en cause le carac­tère consti­tu­tion­nel du finan­ce­ment de Stutt­gart-21. Figu­rez-vous qu’un Land ne peut pas par­ta­ger le finan­ce­ment d’un pro­jet avec l’état, et ça pour évi­ter que les « Län­der » [plu­riel de « Land »] riches soient trop favo­ri­sés par rap­port aux Län­der pauvres. Et dans le même temps, on exhu­mait une lettre du vice-pré­sident de la Cour des Comptes [Bun­des­rech­nung­shof], laquelle met­tait le ministre (fédé­ral) des trans­ports au sujet du finan­ce­ment de Stutt­gart-21, ou plu­tôt au sujet de ses décla­ra­tions appa­rem­ment au moins intem­pes­tives, dans les­quelles il a tou­jours pré­ten­du qu’il avait l’accord de la cour des comptes. La cour des comptes n’a pas modi­fié son avis sur Stutt­gart-21, le consi­dère encore comme un pro­jet à hauts risques, et n’a en l’état auto­ri­sé le finan­ce­ment qu’un des sept chan­tiers consti­tuant Stutt­gart-21. Un ministre fédé­ral accu­sé de men­songe, ça ne se passe pas « à la Woerth », en Alle­magne…

Bon, donc, chan­geons de sujet. Je vais gérer la tran­si­tion en dou­ceur, pro­mis.

Dimanche, j’ai assis­té à un départ en retraite. Celui d’un tram­way. Le der­nier exem­plaire d’un matê­riel crée en 1953. Du coup, on est allés visi­ter le dépot de Nie­der­schön­hau­sen, siège du « musée » du tram­way (et bus) ber­li­nois. Et on y est allés avec mon nou­veau appa­reil pho­to…

C’était pas une chouette tran­si­tion, ça ? Stutt­gart-21, donc train, donc rail, donc tram­way, donc musée du tram­way, et DONC nou­vel appa­reil pho­to. Non, vrai­ment, je confine au génie lit­té­raire, là.

Le nou­veau Pentax (le K-5), est sor­ti il y a quelques semaines. J’ai lu les pre­miers tests, et j’ai été embal­lé. J’ai par­ta­gé mon enthou­siasme avec l’ami Gior­gio, lequel a, sur un coup de tête, déci­dé de m’offrir un K-5. Je n’ai pas de mots pour ça. Mais j’ai des pho­tos.

Je n’ai pas beau­coup par­lé de mon appa­reil de l’époque (le K-7). Mais je pense que le vais par­ler (rela­ti­ve­ment) sou­vent au sujet de mon K-5, et ça va vous expli­quer pour­quoi je ne par­lais pas du K-7.

Le K-5, est ce que j’aurais vou­lu trou­ver dans le K-7. Le K-7 n’a en fait été qu’un appa­reil de tran­si­tion. Le boi­tier du K-7 était déjà « par­fait », un boi­tier à l’ergonomie extra­or­di­naire, « cus­to­mi­sable » dans les détails les plus extrêmes, mais pour être hon­nête, j’avais été déçu par le cap­teur.

Les images étaient un petit peu « creuses ». C’est pas facile à défi­nir, je sais. Et le « bruit » frô­lait le grave dès 1600 ISO. Ça ne m’a pas empê­ché de publier quelques pho­tos à 3200 ISO, je sais, mais je n’avais pas la conscience tran­quille… à juste titre.

Le K-5 est un K-7 pas­sé à l’âge adulte. Le boi­tier est pra­ti­que­ment le même (seule dif­fé­rence : le « sque­lette » est main­te­nant tota­le­ment métal­lique), l’interface est encore plus « cus­to­mi­sable » (j’y revien­drai), mais sur­tout, le cap­teur est tota­le­ment neuf. Et net­te­ment meilleur.

Par exemple, là, je publie une pho­to à 5000 ISO, et j’ai défi­ni­ti­ve­ment la conscience tran­quille.
Regar­dez :

Oh, ne nous mécom­pre­nez pas : il y a du bruit dans l’image. Mais, d’une part moins que dans une pho­to du K-7 avec 3200 ISO, et d’autre part, le bruit du K-5 est net­te­ment plus « propre ». Je veux dire, si je le vou­lais, je pour­rais beau­coup plus faci­le­ment « net­toyer » cette image que si je l’avais prise avec mon K-7.

À l’arrivée, une jour­née mémo­rable. Déjà, bien que leur col­lec­tion ne soit pas très grande, j’ai eu beau­coup de plai­sir à la décou­vrir. Dehors , il y avait même un *très* vieux tram *à che­vaux*. J’ai ado­ré ça. Ensuite, la sor­tie inau­gu­rale de mon K-5 m’a éga­le­ment don­né beau­coup de plai­sir.

En fin de soi­rée (j’exagère : en fait c’est en fin de soi­rée sui­vante…) je me suis déci­dé à faire quel­que­chose que je ne fais que *très* rare­ment : je suis allé récu­pé­rer le code source de mon logi­ciel « pho­to » prin­ci­pal (en fait pra­ti­que­ment le seul que j’utilise), Raw­The­ra­pee, et à le com­pi­ler, his­toire d’avoir accès à la ver­sion qui me per­mette de « déve­lop­per » les RAW com­pri­més de Pentax. J’ai hor­reur de faire ça : ça me fait tra­ver­ser la fron­tière entre « usa­ger » de mon sys­tème, état qui me satis­fait tota­le­ment, et « bidouilleur infor­ma­ti­cien », état pour lequel je n’ai aucune appé­tence. J’étais bidouilleur, il y a encore quelques années, car l’état de Linux m’y obli­geait. Mais ça fai­sait au moins deux ans que je n’avais pas ins­tal­lé sur ma machine les outils per­met­tant une com­pi­la­tion.

D’autant que à peine vingt-quatre plus tard, une ver­sion déjà com­pi­lée était dis­po­nible.…

Donc, vous pou­vez vous attendre, dans le futur, à ce que je me mette à cau­ser « pho­to ».

Et si vous n’aimez pas ça, vous pou­vez déjà prendre date avec le pro­chain du type Stutt­gart-21 : on a décou­vert hier, dans la presse, les plans du pro­jet des­ti­né à uti­li­ser le ter­rain de l’aéroport de Ber­lin-Tegel (dont la fer­me­ture est, si je ne me trompe pas, pré­vue pour 2010), déjà approu­vé par le sénat, dont per­sonne ne savait rien. Le Sénat de Ber­lin n’a appa­rem­ment pas la télé, ou bien ils n’ont rien com­pris à ce qui s’est pas­sé depuis mai à Stutt­gart. À mon humble avis, ça va chauf­fer. Et là, je serai aux pre­mières loges : nous fai­sons par­tie des concer­nés…

1 commentaire

  1. Comment by Giorgio — 16/11/2010 21:23

    Misère, moi qui ai le même âge que ce tram­way, j’aimerais tant par­ta­ger son sort… mais la retraite n’est, hélas, pas pour demain :-(

RSS feed for comments on this post.

Nous sommes désolés, il est pour le moment impossible de laisser un commentaire.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)