Stuttgart 21 : pourquoi est-​​ce que ça devrait nous intéresser ?

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Stuttgart 21 — le ven 15 Oct 2010 à 08:31

C’est quoi, Stutt­gart 21 ?
La ville de Stutt­gart est la capi­tale du land de Baden-​​Würt­tem­berg. Un bas­tion du CDU depuis la créa­tion de l’Allemagne d’après-guerre. Depuis quinze ans la DB [la SNCF alle­mande] tra­vaille sur un pro­jet énorme : faire pas­ser la gare de Stutt­gart au sous-sol. et les tra­vaux ont débu­té en juillet. Durée des tra­vaux : des années.

Pour­quoi Stutt­gart 21 ?

  • sans ce pro­jet, Stutt­gart et le Land seraient déser­tés par le tra­fic fer­ro­viaire inter­na­tio­nal « rapide »
  • le temps de voyage entre Stutt­gart et Ulm serait réduit de moi­tié
  • 4000 emplois. Le ter­rain déga­gé sera construc­tible : un nou­veau quar­tier
  • Les espaces verts seraient aggran­dis, ain­si que la qua­li­té de vie
  • la ligne Paris-Buda­pest, enfin…
  • confort des voya­geurs (pas­sage de 16 quais à 8, etc.)
  • l’aéroport et les centre de congrès seront reliés à la ligne rapide d’Ulm

Jusque là, rien à dire… ou bien… voyons ce que disent les adver­saire :

Pour­quoi PAS Stutt­gart 21 ?

  • le prix dérape sans fin. Jusqu’où ? Ils réclament plu­tôt des écoles, et un effort au niveau san­té et social
  • une « mise à jour » de la gare actuelle cou­te­rait beau­coup moins cher
  • rien n’empêche les connexions envi­sa­gées en sur­face
  • une grande par­tie de la gare actuelle est « monu­ment his­to­rique ». Pour­quoi la détruire ?
  • les arbres (au moins cen­te­naires) vont être abat­tus
  • le nou­veau quar­tier sera un quar­tier « à riches »
  • on soup­çonne cer­tains membres du gou­ver­ne­ment [du Land] de conflit d’intérêt : beau­coup d’argent va cir­cu­ler

Le pro­jet a des adver­saires depuis le pre­mier jour. Cela dit, il a été déci­dé « à la régu­lière », en sui­vant les pro­cé­dures habi­tuelles. Donc, dans un pays où les conflits se gèrent nor­ma­le­ment plu­tôt bien, pour­quoi depuis main­te­nant trois mois de mani­fes­ta­tions qua­si-quo­ti­diennes, dans un cli­mat de plus en plus ten­du ?

Les adver­saires sont divers. Tel­le­ment divers qu’il est impos­sible de les dif­fé­ren­cier à la popu­la­tion. « Tout le monde » est contre. Des lycéens, des chô­meurs, des gens avec emploi, des mères au foyer, des retrai­tés… tout le monde. De plus, le carac­tère paci­fique de toutes ces mani­fes­ta­tions exclut la carac­té­ri­sa­tion « clas­sique » qui veut que les mani­fes­ta­tions sont pleines de « mani­fes­ta­teurs pro­fes­sion­nels » vio­lents. Com­ment cas­ser une telle dyna­mique ? Une —et une seule— mani­fes­ta­tion a dégé­né­ré : entre cent et quatre cents bles­sés, uti­li­sa­tion des canons-pompes. Les gamins comme les mamies balayées comme des fétus de paille. Un *grand* suc­cès popu­laire.

En fait, cette mani­fes­ta­tion est visi­ble­ment un tour­nant. Un tour­nant d’une ampleur pas encore tota­le­ment révé­lée, mais déjà très impor­tante.

Ce 30 sep­tembre, la DB et le gou­ver­ne­ment ont appuyé sur deux bou­tons très impor­tants. Un pro­cès en réfé­ré avait été ins­ti­tué contre l’abattage des arbres du parc du châ­teau. La DB le savait, natu­rel­le­ment, mais a tout de même ordon­né l’abattage. Ça a duré toute la nuit. Pen­dant la manif, pen­dant que des cen­taines d’ambulances tour­naient, sous les pro­jec­teurs, les tron­çon­neuses ont tra­vaillé. Seule­ment au matin l’abattage a ces­sé. 25 arbres (énormes, cen­te­naires) sur le car­reau. Et, remar­quable coïn­ci­dence, la zone éla­guée cor­res­pond en gros à la sur­face néces­saire pour un autre chan­tier, vital pour le pro­jet.

Le second bou­ton, est natu­rel­le­ment, la vio­lence. Natu­rel­le­ment, les deux camps se rejettent la faute. Cela dit, l’usage des canons-pompes contre une « foule » appa­rem­ment pas pré­pa­rée à une action vio­lente (à l’exception des vieux à cannes…?), vous ima­gi­nez sans pro­blème le résul­tat : un désastre média­tique. On a pu voir des pho­tos très dures, dont celles d’un homme dont les yeux lui pen­daient hors des orbites, san­glantes. Depuis, dans les mani­fes­ta­tions, des cen­taines se maquillent les yeux en rouge et noir. Ambiance.

Pour­quoi ça devrait nous inté­res­ser ?
Le phé­no­mène « contes­ta­taire » est en train de chan­ger, en ce qui concerne Stutt­gart 21. D’une contes­ta­tion « docu­men­tée », où les slo­gans étaient « sur mesure », on est en train de pas­ser à une contes­ta­tion « de sys­tème ». On s’en prend à « la poli­tique », et aux poli­tiques. À Ber­lin, des dis­cours que j’ai enten­dus (et com­pris…), je retire des phrases du genre : « on n’a plus besoin des par­tis poli­tiques », ou « la manière est inac­cep­table ». Aux noms de Map­pus [pre­mier ministre du Land] et Grube [pré­sident de la DB], on ajoute main­te­nant le nom de Mer­kel [chan­ce­lière, fédé­rale]. Le dis­cours change, et, je crois, se radi­ca­lise.

Le média­teur a réus­si hier [jeu­di] soir à faire le dia­logue s’entamer. Nou­veau­té : à la demande des oppo­sants, les dis­cus­sions seront retrans­mises en direct sur l’Internet. C’est une vic­toire pour la démo­cra­tie directe, dit Geiß­ler [le média­teur]. La trans­pa­rence et la cré­di­bi­li­té de sa mis­sion ren­forcent son auto­ri­té d’arbitre.

Les dis­cus­sions auront lieu entre deux équipes d’experts de chaque camp. Geiß­ler aura accès à chaque pièce du dos­sier. Map­pus sera de la par­tie (dans le camp « pour », natu­rel­le­ment). Il est pré­vu que le chan­tier cru­cial (il s’agit de « pro­té­ger » les tun­nels à creu­ser de l’eau), celui au site duquel les arbres ont été abat­tus, sera arrê­té pen­dant les dis­cus­sions. À ce sujet, à l’heure où j’écris (00:39…) le pro­cès en réfé­ré semble tour­ner assez mal pour la DB : le juge l’accuse d’avoir dis­si­mu­lé des pièces… la DB savait que qu’un insecte mena­cé vivait dans ces arbres.

Stutt­gart 21 *est* vrai­ment inté­res­sant. Com­ment un pro­jet mul­ti­mil­liar­daire peut être gêné, voire stop­pé par de simples citoyens.

Et en France ?
Simple : 3,5 mil­lions de per­sonnes dans la rue sans effet.

Vous voyez ce que je veux dire ?

1 commentaire

  1. Comment by christel — 16/10/2010 16:04

    http://christelchabadabada.blogspot.com/2010/10/une-culture-de-contestation-nouvelle-ou.html

    http://www.mediapart.fr/club/blog/christel/161010/une-culture-de-contestation-nouvelle-ou-le-faux-engagement-citoyen

    ou je cite votre article et ai uti­li­sé vos pho­tos en met­tant leur cre­dit !

RSS feed for comments on this post.

Nous sommes désolés, il est pour le moment impossible de laisser un commentaire.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)