Guerre des classes : encore

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le lun 30 Oct 2006 à 22:14

Les réver­bères sont des vrais miroirs de la socié­té dans laquelle ils vivent. Exemple : un réver­bère de Ber­lin-Est.

Encore plus grand que toi !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le lun 30 Oct 2006 à 00:19

Je chan­te­rai la gran­deur des réver­bères ber­li­nois. Sérieu­se­ment, les réver­bères méritent notre res­pect.

Ça ne vous pas tape à l’œil ?

Tout le monde a une place au ciel …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le jeu 26 Oct 2006 à 21:07

Comme sou­vent, c’est juste une ques­tion de pers­pec­tive. Pour­quoi est-ce qu’un réver­bère ne pour­rait-il pas pré­tendre au ciel, comme tout le monde ?

Mar­cher dans la rue, c’est pas for­ce­ment avec l’œil au raz du sol. En plus, on fait une bonne action, les réver­bères sont contents. Si ça peut les aider à igno­rer un peu les chiens …

Une silhouette sur le trottoir

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le dim 22 Oct 2006 à 19:50

Je ne sais pas tou­jours qui elle est. Après un réveil dif­fi­cile, à peine un café, pas rasé, j’ai été tiré dehors pour m’occuper de cette affaire. Je me sou­viens de tout. L’horreur que j’ai éprou­vée, mes remords à l’idée le tueur, la veille au soir, ça aurait pu être moi.

C’était il y a deux ans. J’ai inter­ro­gé des cen­taines de sus­pects. Et j’ai pas­sé tel­le­ment de temps pas­sé à par­ler aux anciennes col­lègues de la vic­time que j’ai pris 15 kilos.

Je vais deman­der à être des­sai­si de l’affaire. Et je vais créer un club de sou­tien à piz­zas ano­nymes.

Sale­té de vie …

On fait passer le calumet de la paix ?

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le jeu 19 Oct 2006 à 20:33

Pour ceux qui pro­testent (oui, pro­testent !) parce que je suis res­té deux jours sans affi­cher quoi que ce soit, je tiens à décla­rer, pour ma défense, que je n’ai jamais eu l’intention d’abandonner ce site.

Voi­là.

J’étais très occu­pé à construire ma gale­rie de pho­tos. Et elle n’est pas même encore finie. La gale­rie. J’ai décou­vert dans mes archives de chouettes pho­tos que je vais pou­voir mon­trer. Paral­lè­le­ment à ce site. C’est pro­mis.

On fait la paix ?

Le grand jeu concours «Angela»

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le dim 15 Oct 2006 à 16:50

Sur cette pho­to est dis­si­mu­lé un navire fur­tif de la Bun­des­ma­rine (marine fédé­rale), dont on croit (c’est pour rire, hein …) qu’il est équi­pé des mis­siles nucléaires alle­mands clan­des­tins, et qu’il a été bap­ti­sé dans le plus grand secret par Edmund Stoi­ber le «Ange­la Mer­kel» (on se demande laquelle de ces deux rumeurs est la plus effroyable).

Sau­rez-vous le recon­naître ?

Sur les quais …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le sam 14 Oct 2006 à 17:41

Des fois que vous ayez des illu­sions à pro­pos du temps du jour, cette pho­to est en fait du 5 sep­tembre. Pour ceux qui auraient des illu­sions sur l’état de cette grue, sachez qu’elle va dis­pa­raître dans les mois à venir.

Il y en a six, des grues comme celle-ci, sur ce quai, et les entre­pôts sont aus­si voués à la dis­pa­ra­tion. Pour être rem­pla­cés … allons, je ne dois pas être méchante langue : je ne suis pas cer­tain qu’ils seront rem­pla­cés par des pro­grammes de loge­ments de luxe.

C’est comme ça pour un immeuble que j’avais admi­ré l’année der­nière, sur le Paul Lincke Ufer, à Kreuz­berg. Il a lais­sé sa place à un truc qui ne res­semble à rien, mais où j’ai vu des pho­tos des lofts, à l’étage, avec une place pour la voi­ture, tout aus­si à l’étage.

La soucoupe volante du pauvre

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le ven 13 Oct 2006 à 19:10

D’accord, les tru­cages sentent un petit peu sous les bras. Mais avec un peu de patience, je suis cer­tain que le réa­li­sa­teur fini­ra par faire des films de SF tout à fait accep­tables …

Les transports en commun …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le jeu 12 Oct 2006 à 18:17

Qu’on ne dise jamais plus de Ber­lin qu’elle n’a pas les bus les plus luxueux du monde. Et vous voyez un peu la ber­li­noise qui des­cend du bus ? Une ville de rêve …

C’est l’histoire d’une photo …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal,Photo — le mer 11 Oct 2006 à 10:10

C’est l’autre face. De la pho­to, de l’histoire, du pho­to­graphe. Cinq petits pas en avant, et la pho­to raconte un his­toire tota­le­ment dif­fé­rente.

En fait, ça me fait réflé­chir. Oh, j’aimerais pou­voir dire que je savais que je pho­to­gra­phiais des his­toires dif­fé­rentes au moment où j’ai pris les pho­tos. Mais non. C’est les regar­dant, à la mai­son. En fait, en repas­sant ce moment dans ma tête, je me rends compte que la pre­mière pho­to, c’est celle que j’avais vue. Celle-ci, dans ma tête, c’était seule­ment un autre angle de la pho­to d’origine. Et je n’avais pas vu l’histoire, plus forte, triste, presque vio­lente.

On me deman­dait «où tu trouves ces pho­tos ?». La ques­tion que je devrais me deman­der serait en fait «pour­quoi est-ce que tu ne fais pas atten­tion à ce que tu prends en pho­to ?».

Dans toute pho­to que je prends, il devrait y avoir une his­toire, au moment où je la prends.

Si je ne me déplace pas, ne change de pers­pec­tive, je peux prendre autant de pho­tos que je veux (pour être cer­tain que j’obtiens la pho­to que je vois dans ma tête). C’est bon, même. Mais si je fais ne serait-ce qu’un pas, il faut que j’apprenne à lâcher mon appa­reil, et que je regarde ce que je prends. Que j’écoute l’histoire que ma pho­to veut me racon­ter.

Ouais, je cause, je cause …

Dieu est architecte …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le mar 10 Oct 2006 à 19:54

null

Est-ce qu’il n’est pas envi­sa­geable que je sois direc­te­ment en contact avec Dieu ? Non, sérieu­se­ment. D’accord, je ne lui jamais direc­te­ment par­lé. Mais mes car­reaux sont lavés chaque jour, et j’ai tous ses livres. Ces livres, ils ont été direc­te­ment écrits pour moi.

Et puis il m’a crée direc­te­ment à son image, non ?

Et puis après tout, tous les jours, par beau temps, il vient direc­te­ment par la fenêtre. Vous voyez bien que je suis direc­te­ment en contact avec lui.

Je vais faire laver mes car­reaux encore une fois. C’est parce que j’ai les car­reaux les plus propres que je suis l’Élu. Per­sonne ne voit Dieu aus­si clai­re­ment que moi.

En carafe …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le lun 9 Oct 2006 à 20:33

Ben voi­là. Tout ce que je peux faire, c’est d’attendre.

Oui, je sais : l’éternité. L’ineffable. Et tout le tou­tim.

Seule­ment, figu­rez-vous, j’en ai plein l’auréole. Si j’ose dire.

C’est vrai, quoi.

Bon, alors ? Ça vient ?

GABRIEL, TU DESCENDS, OUI OU NON ?

J’avais un camarade …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le dim 8 Oct 2006 à 18:57

Détail d’un bas-relief. Ce sont deux sol­dats. Sor­tis de la Grande Bou­che­rie. Avec tant d’autres, ils ont erré pour ten­ter d’apprendre à revivre.

Ces deux-là nous sont mon­trés dans l’allégorie de la révo­lu­tion.

Avec tant d’autres, ils ont erré …

En soldes !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le sam 7 Oct 2006 à 18:05

Qui veut un mor­ceau de l’Authentique Palais de la Répu­blique : ? Qui en n’veut  : ? Quiiiii n’en veut : ?

Il y a, en face du chan­tier, une tri­bune, à laquelle on peut mon­ter pour regar­der la des­truc­tion du siège de l’ancienne RDA. Il y a deux sortes de gens sur cette tri­bune : les tou­ristes (on les recon­naît à l’appareil pho­to), et les nos­tal­giques. J’en ai regar­dé un. Il était visi­ble­ment fâché. Au début des chan­tiers, il y avait eu un vague mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion, mais jamais rien de sérieux.

Cet immeuble était abo­mi­nable (je ne parle pas du conte­nu), et je suis bien content de le voir déga­ger. En échange, on va recons­truire le palais du roi (puis empe­reur) de Prusse, lequel avait été démo­li par les com­mu­nistes («kaboom», comme dit Vio­la) qui n’avaient pas appa­rem­ment trou­vé d’autre monu­ment à détruire pour mettre cette merde bouse remar­quable réa­li­sa­tion archi­tec­ture à la place.

Il sem­ble­rait que si la RDA, comme idée, a la vie dure, son sym­bole ne lais­se­ra pas beau­coup de regrets.

Le guetteur …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le ven 6 Oct 2006 à 19:17

Je suis le Guet­teur. Je dois pro­té­ger celui qui l’a mis là. Je reste. Je ne connais pas la nuit du jour, ni la pluie du soleil. Je suis seul. Je suis l’oublié, ou celui dont on se moque.

Je suis le Guet­teur. Lorsque le temps fini­ra, je serai encore là. Lorsque la terre mour­ra, je serai encore là.

Je suis le Guet­teur. Ça fait tel­le­ment long­temps … j’ai oublié mon nom. Le nom de mon maître. Mais je reste là. Je ne sais plus au nom de quoi ou qui.

Je suis le Guet­teur. Du haut de ma tour, je n’ose pas tour­ner le regard. Je ne vois pas les enfants qui jouent dans la pelouse en bas. Je les entends. J’entends aus­si par­fois des amants, ou des vieux.

Je suis le Guet­teur. Et, quand j’y pense, j’ai un petit peur d’être mort depuis trop long­temps …

Camarades, à vos plumeaux !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le jeu 5 Oct 2006 à 19:29

Petite pro­me­nade. On est pas­sés devant le chan­tier de des­truc­tion du «palais de la répu­blique», la mai­son de l’ancienne RDA. Ils sont en train de le décou­per au cha­lu­meau. Bon vent. C’était d’un laid, ce truc …

À défaut de faire dis­pa­raitre la RDA dans la tête des gens, ils sont en train de la rayer des cartes tou­ris­tiques.

De l’autre côté de la rue, défi­ni­ti­ve­ment, la révo­lu­tion prend la pous­sière.

La plage, un peu après 17 heures …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le mer 4 Oct 2006 à 13:13

Une des nom­breuses plages de Ber­lin. En pleine forêt, une plage de rivière. Il y en a beau­coup.

À cette heure (et à cette date de l’année, peut-être), elle est vide. Il y a juste un héron qui fait un cir­cuit entre la plate-forme, un embar­ca­dère, et un endroit où il aime se bai­gner les pattes.

Mais il y a l’heure.

C’est une minute de vacances, visi­ble­ment. À savou­rer.

Un peu de flou …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le lun 2 Oct 2006 à 19:59

J’ai bu ? Ou quoi … je suis là à faire la fête pour la vapeur, et passe une fan­fare avec les bottes, et les casques à pointes. Du coup, j’étais tel­le­ment scié que j’ai raté la pho­to.

Cela dit, je ne suis pas le seul à voir flou. Ima­gi­nez : j’ai appris hier que seule­ment 39% des ber­li­nois pensent que Ber­lin est une ville uni­fiée. Il en reste donc 61% à pré­tendre qu’il y a bel et bien, mal­gré la dis­pa­ri­tion du mur, la fron­tière -au moins dans la tête- existe encore. Entre Ber­lin Ouest et Ber­lin Est.

Ça fout les foies. Sérieu­se­ment.

Les légumes verts à la vapeur …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Journal — le dim 1 Oct 2006 à 20:44

Je n’ai pas encore exac­te­ment atter­ri. Une jour­née tel­le­ment belle… le tout dans une ambiance abso­lu­ment fabu­leuse.

La fin de ma jour­née : un voyage (inat­ten­du) dans un auto­rail (une miche­line, si vous avez connu ça, en ver­sion alle­mande) conduite (et réno­vée) par une asso­cia­tion de fana­tiques. Il fai­sait la nuit, on rou­lait sans lumières (dans la rame; il y avait des phares, hein…), ça don­nait une impres­sion très … «voyage». À chaque poste, il y avait des che­mi­nots qui nous saluaient, on répon­dait «tchooooo!». On a contour­né Ber­lin (du sud-est jusqu’au nord), et on nous a dépo­sés au ter­mi­nus du S-Bahn. À refaire …

Ren­dez-vous pris le 11 novembre, pour un tour autour de Ber­lin, à la vapeur.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)