Pièce de résistance …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal,Photo — le mar 5 Mai 2009 à 00:49

Classe fumeurs ...

Ah, j’en ai. des choses à racon­ter, sur cette jour­née de dimanche.

Je vais essayer de tirer les ensei­gne­ments des 500 pho­tos que j’ai prises. Mais avant, je vou­drais vous dire quel était le mot que j’ai vai­ne­ment ten­té d’écrire hier. Le mot, c’est «escar­bille». Il m’est reve­nu à dis­po­si­tion ce matin, à onze heures et vingt-deux minutes. J’étais en train de lire un livre en anglais. Comme quoi, même incons­ciem­ment, je conti­nue à essayer de retrou­ver un mot éga­ré.

Donc, mes pho­tos.

D’abord, et c’est curieux, mal­gré une forte pro­por­tion de pho­tos «pas par­faites», elles «fonc­tionnent», en tout cas pour moi. Sur­pre­nant, éga­le­ment, le fait que j’ai pris cer­taines pho­tos à 560 ISO, voire 800 ISO, et qu’elles sont tout à fait accep­tables. Par exemple, le por­trait du gamin d’hier est à 560 ISO. Nor­ma­le­ment, mon K10D est réglé avec l’auto ISO entre 100 et 200. J’ai tou­jours uti­li­sé les «ISO hauts» en cas de lumière très basse. Et après 400 ISO, la qua­li­té des images en pâtis­sait. Mais sous le soleil, en fait, pas de pro­blème.

Tant que j’ai pris des pho­tos de locos à l’arrêt, une vitesse de déclen­che­ment de 1125 de seconde me suf­fi­sait. Quand il s’est agit de pho­to­gra­phier des locos lan­cées, il m’en fal­lait plus. J’ai com­men­cé à 1/​350, et j’ai fini à 1/​750, et je pen­sais être tran­quille avec ça.

Erreur. Enfin je crois. Mes por­traits de méca­ni­ciens «lan­cés» manquent de net­te­té. Je ne peux pas me déci­der en ce qui concerne la cause. Est-ce une ques­tion de rapi­di­té de déclen­che­ment, ou une ques­tion d’ouverture de mon objec­tif. Dans le cas, à la pro­chaine occa­sion, je vais uti­li­ser un pro­gramme «spé­cial», TAV. C’est une exclu­si­vi­té Pentax, TAV. TAV me per­met de fixer arbi­trai­re­ment la rapi­di­té de déclen­che­ment et l’ouverture, lais­sant l’appareil d’ajuster la valeur ISO à la quan­ti­té de lumière dis­po­nible.

Avec ce pro­gramme, j’aurais pu avoir une ouver­ture de au moins 4 avec une vitesse de 1/​1000s, et j’aurais eu mes pho­tos avec des ISO variant entre 400 et 800. Et je suis per­sua­dé que j’aurais été satis­fait.

Mais com­pre­nez-moi bien : je *suis* satis­fait de mes pho­tos. Même celles de mes méca­ni­ciens.

Jugez vous-mêmes …

Défilé …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal,Photo — le jeu 2 Avr 2009 à 09:51

Au pas ...

On s’est bal­la­dés de Kreuz­berg jusqu’a la gare de Frie­drichs­traße, en pas­sant par la (trop) fameuse Wil­helm­straße. Un chouette temps de prin­temps.

Je vous pré­sente la nou­velle col­lec­tion, inti­tu­lée : Les seize lampes

Ce qui me frappe, c’est la varié­té. Et l’adéquation entre les formes des réver­bères et le quar­tier dans les­quels ils vivent.

Quartiers d’hiver …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal,Photo — le jeu 19 Fév 2009 à 19:33

J'ai pris froid ...

On cherche une nou­velle mai­son. C’est pas facile, et c’est pas pour rigo­ler. Mais ça nous fait voya­ger.

Il me semble que j’avais déjà publié une pho­to de ce châ­teau d’eau, mais je ne l’avais jamais vu si beau …

C’était une jour­née magni­fique.

Et je le prouve.

Toc.

Portrait de groupe, avec casque … et bougie

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal,Photo — le jeu 22 Jan 2009 à 20:42

Portrait de groupe avec casque et bougie ...

En sor­tant de chez le bou­cher méde­cin acu­punc­teur, on est par­tis. Direc­tion incon­nue. La seule indi­ca­tion qu’on avait, était que je vou­lais avoir le soleil dans le dos …

163 pho­tos plus tard …

Déjà vu …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal,Photo — le sam 17 Jan 2009 à 10:33

J'étais une usine ...

On passe rela­ti­ve­ment sou­vent là, mais ce jour là mon K10D et le «soleil» (du 21 décembre …) étaient là aus­si, du coup j’ai refait cette série de pho­tos. L’endroit n’a pas chan­gé. Mes pho­tos ?

La grosse dif­fé­rence, c’est que j’avais un zoom de 420mm alors que je suis main­te­nant limi­té à 200mm. Misère … C’est dingue comme ça change la pers­pec­tive.

Je vous laisse juge.

Où en suis-je ?

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal,Photo — le sam 15 Nov 2008 à 11:16

Aurais-je réus­si cette pho­to l’année der­nière ?

Je l’ai prise «de la hanche». D’instinct. Sans «réflé­chir». Et donc, même si je pense effec­ti­ve­ment que je n’aurais pas pu la faire de cette façon l’année der­nière, je ne sais pas exac­te­ment pour­quoi. Et au fond, ça n’intéresse per­sonne, même pas moi.

Mais c’est l’occasion de pas­ser en revue mes acquis pho­to­gra­phiques :

  1. Cadrage : je me suis assou­pli [légère touche de sar­casme]. Je fais beau­coup plus atten­tion qu’avant, évi­tant pas mal d’erreurs fâcheuses. Et je n’hésite plus à reca­drer «après». J’aurais dit l’année der­nière que c’est de la triche, mais par­fois il n’y a pas d’autre solu­tion.
  2. Expo­si­tion : j’ai une cer­taine ten­dance à sous-expo­ser, aidé par mon K10 qui a, lui aus­si, ten­dance à sous-expo­ser. J’ai lu des tonnes de pages à ce sujet, mais j’ai un pro­blème : les pho­tos que je fais par­fois, en sui­vant les conseils que j’ai lus, expo­sant «à droite», ne me plaisent que rare­ment. Elles manquent d’ombres. Je ne fais que du RAW, donc tout peut s’arranger. Mais je pense qu’il faut que je tra­vaille.
  3. Pro­fon­deur de champ : mon cau­che­mar. J’ai du mal à régler focale /​ ouver­ture /​ dif­frac­tion. J’ai beau­coup à apprendre à ce sujet. Et j’ai bien avoir dans mon sac pho­to un petit fas­ci­cule que j’ai impri­mé, si je l’en sors, je ne suis que rare­ment satis­fait. En plus, par­fois, je ne mets pas au point là où il fau­drait.

Mais alors, en fait, où ai-je pro­gres­sé ?

Est-ce que j’ai pro­gres­sé ?

Allez, je vous laisse juges, et je vous pro­pose un «best-of» des pho­tos de la semaine (celles que je n’ai pas encore uti­li­sées).

Fritz, c’est le roi, patate !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Idiocratie,Journal — le ven 26 Sep 2008 à 19:00

Frie­drich der Große. Frie­drich le grand. Celui qui a héber­gea Vol­taire à sa cour à l’époque où la cour de Ver­sailles était inhos­pi­ta­lière pour lui, était et est encore un roi aimé par son peuple de Prusse. Com­ment je le sais ? Hier j’ai (re)vu sa tombe. Plus simple, c’est dif­fi­cile à ima­gi­ner. Il a été enter­ré de nuit, sans aucune pompe, à l’endroit qu’il avait choi­si : à côté des tombes de ses chiens. Et des­sus, il y a encore aujourd’hui des gens qui déposent des patates. Et pour un prus­sien, c’est vrai­ment impor­tant, les patates. Il a intro­duit les patates en Prusse.

On a beau­coup par­lé et écrit au sujet du «Alte Fritz», le vieux Fritz. Son his­toire est pleine de contrastes, natu­rel­le­ment, mais je crois que c’était un homme, un roi qu’on pou­vait aimer. Et accep­ter.

Cela me déplaît beau­coup que les pauvres impli­qués dans des affaires juri­diques à Ber­lin soient aus­si mal trai­tés et qu’on menace de les arrê­ter comme cela a été le cas avec Jacob Dre­her de la Prusse-Orien­tale qui a séjour­né à Ber­lin à cause d’un pro­cès et que la police a vou­lu arrê­ter. J’ai déjà inter­dit cela et je vous ai déjà indi­qué qu’un pay­san pauvre est aus­si impor­tant qu’un comte et qu’un riche gen­til­homme. Le droit vaut de la même manière pour les gens impor­tants que pour les simples

Cité dans Wiki­pe­dia, un extrait d’une lettre de Frie­drich à son ministre de la jus­tice

Inca­pable d’imposer à sa noblesse l’abolition du ser­vage, il la met en place dans tous les domaines royaux. Au du début du 18ème siècle, il y a une grande mos­quée à Ber­lin.

Son palais, à Ber­lin, a été détruit depuis. Mais son châ­teau d’été, situé à Pots­dam, est tou­jours là. Il s’appelle «Sans Sou­ci». En fran­çais dans le texte. Fran­co­phile, il a col­lec­tion­né des tableaux d’artistes fran­çais, et ensuite a aus­si ache­té une col­lec­tion remar­quable. Il jouait de la musique. Il aimait s’entourer de phi­lo­sophes, bien plus que de ministres ou de cour­ti­sans. Le châ­teau est petit. Le parc, lui est immense.

Petite balade pho­to dans le parc de Sans Sou­ci, par­se­mé de pavillons. À l’autre extré­mi­té du parc, il y a le châ­teau de l’empereur Guillaume II, un per­son­nage net­te­ment moins atti­rant. Et ensuite, on remonte jusqu’à Sans Sou­ci, pour finir sur la tombe du vieux Fritz.

Berlin d’hier, Berlin d’aujourd’hui …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal — le mar 15 Avr 2008 à 11:25

Une petite balade. à peine une heure, mais j’étais reve­nu 26 ans en arrière. À l’époque où j’ai connu Vio­la. Étrange. Ce mur dont je ne suis tou­jours pas cer­tain qu’il ait été abat­tu –et même plus cer­tain qu’il fal­lait l’abattre, en tout cas dans ces condi­tions– est tou­jours aus­si impres­sion­nant.

À moins qu’on soit un tou­riste –dans sa tête. Et encore.

Ce matin, on a éplu­ché le texte de loi qui concerne le titre de séjour. Il est clair : je n’ai pas besoin de titre de séjour. Et pour­tant, une «spé­cia­liste» du minis­tère des affaires étran­gères nous a affir­mé hier [au télé­phone] qu’il m’en faut un. À son accent, il est évident que la dame vient de l’Est. Dans la vie de tous les jours [en ce qui concerne notre vie admi­nis­tra­tive], il y a réel­le­ment une dif­fé­rence entre les fonc­tion­naires made in the Ger­man Demo­cra­tic Repu­blic, les «ossies» et les «wes­sies». Deux dif­fé­rentes vision de la loi, et du monde.

On s’attendait pour­tant, après 20 ans,à ce que les dif­fé­rences s’estompent. Mais non. Les per­cep­tions s’estompent. Mais pas les dif­fé­rences. C’est le pire des dan­gers.

En atten­dant, je vous invite à une heure de marche le long du mur. Et vous êtes pré­ve­nus : «You’re ente­ring a world of pain» …

Berlin : peintures de guerre …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal — le sam 12 Avr 2008 à 11:53

Galerie de portraits urbains ..

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Photo — le ven 11 Avr 2008 à 19:02

Trou­vés sur les murs d’une cité HLM, Wil­helm­straße. Il faut que j’aille voir les autres bâti­ments de la cité, un de ces jours. Je les trouve chouettes, ces por­traits. Le reste du bâti­ment est abso­lu­ment dégueu­lasse, mais appa­rem­ment ces cou­leurs tiennent le cours du temps mieux que le blanc …

On est dimanche !

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal — le dim 17 Fév 2008 à 18:29

Donc j’ai le droit (auto­con­fir­mé) de mettre autant de pho­tos sur la page du dimanche. On est allés se bala­der tran­quille­ment à Tegel. His­toire de taqui­ner la faune locale. Sur le che­min, cela dit, Noi­sette était là. Clic-clac.

Pour hon­nête, «Noi­sette» est dans ma tête un nom com­mun. J’ai pris une pho­to d’un Noi­sette. J’imagine que vous com­pre­nez ce que je veux dire. Mais je n’ai pas de géné­rique pour «Canards» autre que … «Canard». Mais bon …

Notez que dans mon voca­bu­laire à moi, il y a un autre géné­rique : Salaud. Ça remonte à aus­si loin que ce site.

Il y a ou j’ai l’impression de voir un vieux film de guerre, genre «Le retour du Baron Rouge», ou quelque chose de ce genre. Les goé­lands sont des acro­bates extra­or­di­naires. Tant que tu as du pain dans la main.

Heu­reu­se­ment, à Tegel, il y *tou­jours* quelqu’un avec un sac de pain. Les oiseaux là sont *vrai­ment* bien nour­ris …

En quit­tant la pro­me­nade (la «Green­wich Pro­me­nade», pour être pré­cis, dont le nom vous confirme immé­dia­te­ment que vous êtes bien à Ber­lin, natu­rel­le­ment), on a essayé de trou­ver un che­min. On ne l’a pas trou­vé, alors on a tra­cé à tra­vers les bois. On a peut-être pas vu les balises …

Non. Je n’en ai aucune idée. Vrai­ment aucune.

À l’ombre d’une branche …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal — le mer 4 Avr 2007 à 17:59

Voi­là une petite balade garan­tie sans Xenu et sans apha­sie. Mon pote Noi­sette m’a fait visi­ter son quar­tier. Dans le parc du châ­teau de Char­lotte (Char­lot­ten­burg). C’est à deux pas du mau­so­lée de la reine Louise, celle dont tout Ber­lin était (est encore) amou­reux.

Noi­sette m’a mon­tré le che­min de son appar­te­ment. Il m’a gui­dé pas à pas. Sérieu­se­ment, je n’ai jamais vu des ani­maux aus­si fami­liers. Vio­la m’a dit que, pen­dant que j’étais acca­pa­ré par Noi­sette, une mésange s’est posée sur moi !

Bon, quand Noi­sette en a eu marre, il m’a fait «au revoir», et s’est cou­ché dans son nid, là.

Pen­dant ce temps là, une mésange (la mésange ?) m’a sui­vi. Pas facile à pho­to­gra­phier, elle. Mais j’ai fini par l’avoir …

En bas de l’arbre de Noi­sette, à un mètre de moi, il y avait un autre oiseau (modèle exact non connu), qui a très gen­ti­ment pris la pose.

Une chouette balade. [grand sou­rire]

Un petit bonus ?

Vio­la, sur­nom­mée «Idé­fix», en plein bon­heur. Je vous laisse devi­ner le pour­quoi du sur­nom …

J’étais une usine …

Écrit par olivier dans la (ou les) catégorie(s) Galerie,Journal — le dim 28 Jan 2007 à 14:00

C’est la deux-cen­tième pho­to que je publie sur ce site. Bou­gies !

Pour fêter l’affaire, cette pho­to est accom­pa­gnée par 9 autres, le tout dans ma gale­rie pho­to, que vous connais­sez tous natu­rel­le­ment. C’est un nou­vel album, appe­lé sin­gu­liè­re­ment «j’étais une usine», ce qui vous prouve que j’ai de la suite dans les idées, ou pas beau­coup d’imagination.

L’usine est (était …) à Tegel, à côté des usines Bor­sig.

Moteur du site : wordpress 4.9.3 - Thème : «Back in Black 2» crée par Frederic de Villamil (traduit en français par amnesix)