Brest-Jerusalem
a la rencontre...
7.11.02 09:54 chronique    
-<  sale nuit...
 7.11.02

10:09   on fait comme on a dit...

Voilà, c'est l'heure. C'est le moment.

Quand j'ai commencé Brest-Jérusalem, c'était par définition un projet avec un début et une fin.

Et la fin, c'est maintenant.

Quatorze mois. Du 6 septembre 2001 à aujourd'hui 7 novembre 2002, ou plus exactement hier soir quand j'ai pris ma décision. Quatorze mois de découvertes, d'enthousiasmes, mais aussi de colères, de tristesses.
D'engagements aussi.

Je pourrais écrire des pages entières de remerciements, et c'est même ce que j'ai fait hier soir: je viens de relire et de tout jeter.

Un peu quand même. Brest-Jérusalem n'aurait pu vivre, ou survivre sans quelques personnes.

P. : pour l'amour. Pour la vie.
Paul : la bonne fée sur le berceau de Jim et de B-J
Giorgio : l'invité surprise, pour l'amitié et le soutien

Vous. Les lecteurs. Les lecteurs silencieux, ceux qui se sont manifestés, tous.

Gardez un oeil sur l'indispensable Solidarité-Palestine pour suivre ce qui se passe ici, et pour savoir quand le livre sur Jénine et peut-être l'édition papier de Brest-Jérusalem seront disponibles.

Merci de m'avoir amené, suivi, et supporté jusqu'ici.

Voilà. C'est fini.

88 commentaires sur: "on fait comme on a dit..."

vous etes vraiment des gens trés bien,dailleur je vous admire tous


voila bisous a tous

écrit par samy le 14.04.03 à 22:18

J'espère que les mauvaises personnes (les "Doc" quelques choses -suivez mon regard) ne vont pas remarquer que l'on peut toujours ajouter des commentaires.

Alors Olivier aprés ces quelques moi de vacances tu n'as pas envie d'écrire quelques lignes sur ta nouvelle vie (et aussi pour nous dire ou en est ton projet de livre)???

En tous cas je te souhaite à toi et Lady P. (et a tous ceux qui on collaborer a ce projet) un joyeux Noël et une bonne et heureuse année 2003

A plus (en espèrant que quelqu'un lira ce commentaire)

écrit par yazid le 20.12.02 à 04:07

et si on cootinuer à ajouter des commentaires...

écrit par yazid le 20.12.02 à 03:51

Tiens, sous le coup de l'émotion j'ai écrit précédemment que mon ordinateur était resté bloqué à l'aéroport de Copenhague... c'est bien évidemment à l'aéroport de Tel Aviv qu'il était resté bloqué.

Je craignais pour les pratiquement 2000 photos qui sont dedans. Mais en fait j'ai reçu aujourd'hui même par porteur express mon ordinateur chéri, dans l'état où je l'avais laissé, et donc plus de peur que de mal.

Un bilan, un synthèse... je sais pas. BJ n'était pas sensé parler de moi mais être un témoignage sur ce qui se passe en Palestine. S'il s'agit de se faire une opinion, vous pouvez le faire aussi bien que moi. La mienne n'engage que moi...

O.

écrit par Olivier le 18.11.02 à 01:47

Mais quelles notions de courage possèdent ces Fabrice Thomas et ces Guy Vandal (ce sont sûrement des pseudoynmes d'ailleurs, comment peut-on s'appeler vraiment comme ça?) ? Il faut des "couilles" pour mettre son email sur Internet, ou passer une année scolaire en Palestine ? Pitié, les défenseurs en chambre des opprimés, faites un effort. Je vais créer un Club Med Ramallah rien que pour vous. Vous pourrez faire le tour des camps comme activité, acheter de l'artisanat local, ou alors suivre le circuit "Sur les traces d'Olivier Six" avec remarques sarcastiques sur l'armée israélienne à plus de cent mètres des contrôles. Ah, pour l'adresse électronique, vous avez des choses tellement affreuses à me dire que vous ne pouvez pas les laisser publiques ?

écrit par DocThor le 17.11.02 à 12:40

Merci Philippe,

Tu as exprimé exactement mais en clair, ce que je pensais... ;-)

Amitiés

écrit par Aïcha le 16.11.02 à 20:47

Docthor utilise une fausse adresse ! Quel courage !

écrit par Fabrice Thomas le 16.11.02 à 19:26

Et bien moi aussi j'ai le même souhait ! J'esperais plutôt le trouver sur la version papier,mais si Olivier a le clavier qui le démange...
Est-ce le sens du message d'Aïsha ? Je m'interogeais aussi sur l'utilité du joindre des conseils sur l'attitude à avoir et d'erreurs à ne pas commetre face aux autorités douanières et autres et face aux populations israelienne et palestinienne. Parce que j'ai le sentiment confus que certaines choses doivent se sentir naturellement. Cependant, de tels conseils pourrait être utiles, tout dépend de la vrai motivation d'un candidat au voyage.
Enfin, pour l'instant,reposes-toi bien !

écrit par Philippe Carmagnat le 16.11.02 à 16:16

Je joins mes voeux à ceux d'Aïcha et Salika. Leur requête est pleine de bon sens...
Excuses-moi de m'être emportée inutilement.

Sincères amitiés à vous deux

Danielle

écrit par Danielle le 16.11.02 à 15:02

Bonjour Olivier et Lady P,

Mes plus beaux voeux de bonheur.
J'ai exactement la même "requête" que Salika.
Je pense qu'on ne reviens pas le même, après un tel vécu.
Et qu'en plus la distance géographique permet avec celle du temps, de voir encore d'autres choses ou impressions (toujours ces dieux incontournables et vieux complices: l'espace et le temps...
C'est une expérience qui me semble intéressante à partager avec nous, dans la mesure où certains voudraient, après avoir suivi tes chroniques, y aller.
Il vaudrait mieux dans ce cas, que cela soit en "toute" connaissance de cause d'un certain nombre de "données", "paramètres" (je n'aime pas ces mots, mais je n'en trouve pas d'autres là).
Si quelqu'un peux le formuler mieux que moi...je n'aime pas ma formulation sur la forme, mais je pense que vous comprenez le fond...

Amitiés à tous

écrit par Aïcha le 16.11.02 à 14:47

Bonjour Olivier,
Vous voilà donc de retour dans notre bonne vieille europe, reparti à la découverte d'un autre pays et de votre amour. La fin de cette chronique pourrait donc se terminer comme un conte "ils se marièrent et ...".

Mais pour ma part, il manquerait une chose sur la version électronique de votre journal de bord et j'ai donc une requête à vous faire, si cela vous semble opportun, peut-être pourriez-vous rajouter un épilogue sur votre site(dans quelques semaines) pour nous donner vos impressions de retour après 14 mois passés dans les territoires occupés.

Encore merci et bravo à tous les deux.

écrit par salika le 16.11.02 à 13:19

Oups, le maître a parlé, silence dans la salle. Je suis sincèrement désolé que mes commentaires vous déplaisent et je les retire un à un. vous êtes le Phénix des Européens de Palestine, le futur rédacteur en chef du "Monde", un premier ministrable potentiel et un analyste pondéré. Vous aurez une chaire à la Sorbonne. Quant à moi, douze balles dans la peau pour avoir osé vous critiquer. Déjà, la foule qui en a lynché pour moins que ça prépare ma corde, pauvre petit provocateur qui a osé critiquer votre travail, pardon, votre oeuvre. Je me fais immédiatement éditeur pour l'éditer, et en inonder le monde entier, celui qui n'a pas encore pu avoir accès à votre inestimable contribution. Elizabeth Picard, Ernest-Marie Laperrousaz et Elie Barnavie peuvent aller se rhabiller : vous êtes la nouvelle référence du Proche-Orient. En plus, vous avez de la classe, et ne traitez jamais de haut vos détracteurs : alors qu'à votre niveau et vos milliers de groupies, vous pourriez me balayer d'un geste, vous avez pris le temps de vous abaisser pour essayer de comprendre ce qu'on vous reprochait. J'arrête là, car je pleure d'émotion. Vous êtes beau.

écrit par DocThor le 16.11.02 à 09:58

Voilà voilà ! (sur un clavier danois... mon ordinateur a été invité à rester à l'aéroport de Copenhague, pour raisons de sécurité, et me sera renvoyé - en principe - plus tard par la poste...)

Alors j'avoue. Tout. En bloc. J'ai tous les défauts que le Doc m'attribue. Et même plein d'autres qu'il, dans sa bonté, passé sous silence.

On peut passer à autre chose maintenant, ou vous voulez continuer à vous donner en spectacle pour le plaisir d'un provocateur à deux sous ?

... et on me demande encore pourquoi je l'avais fermé,le bac à sable...

O.

écrit par Olivier le 16.11.02 à 09:26

Chère Géraldine,
merci pour votre intelligence. Toutefois, il ne s'agit pas ici d'un procès d'intention, mais d'une constatation. Les mots de M. Six sont soigneusement choisis, et me rappelle une autre tentative, plus littéraire bien sûr, de relater un voyage en Orient, celui de Gérard de Nerval, dont le romantisme teinté d'un léger racisme est resté dans les annales du romantisme aveugle. M. Six ne nous parle que des gentils palestiniens, jamais des terroristes ou des militants de la violence qui doivent pourtant bien exister dans son quartier. Et mettre une photo d'enfants, c'est toujours émouvant, qui n'aime pas les enfants ? Les monstres, et encore. Adolf Hitler avait toute une collection le montrant caressant la tête de bambins, ça n'en faisait pas un ami de l'humanité. Ce blog me pose problème parce qu'il était partial, ce qui est son droit, mais que de nombreux lecteurs le prenait pour argent comptant, et M. Six n'a jamais pris la peine de les détromper en disant qu'il n'exprimait qu'un point de vue. Non, il disait la PRAVDA, et il incranait le jeune français qui a le courage d'aller vivre avec les opprimés. Tiens, ça me rappelle un nombre colossal "d'intellectuels" français qui allaient en URSS et en revenaient convaincus de la suprématie du communisme. L'un d'entre eux traitaient même ses opposants de chien. Moi, ça va, on ne m'a traité ici que de crotte, mais c'était un abruti, alors je lui exprime ma pitié, sinon mon mépris, dont j'ai de larges stocks pour les ânes avec des oeillères.
Mes respects Géraldine, et croyez bien que je n'ai pas beaucoup d'efforts à faire pour imaginer le couvre-feu permanent, les avions qui survolent à Mach 1 et l'armée dans la rue.

écrit par DocThor le 16.11.02 à 01:25

Merci à toi, Olivier, pour tes mots, ton témoignage.
A bientôt ici ou ailleurs et bon voyage au pays du bonheur.

Sinon, par rapport à l'ambiance qui règne en ce lieu, je ne citerai qu'une phrase, celle d'un homme célèbre dont j'ai oublié le nom qui dit :
"Il faut être économe de son mépris car il y a trop de nécessiteux".

Amicalement

France*

écrit par France le 15.11.02 à 16:14

bonjour,

je ne comprends pas bien quel procès d'intentions on fait sur ces commentaires : Olivier Six a choisi de vivre avec le peuple palestinien, il nous a parlé pendant plus d'un an sur ce site de la difficulté de vivre dans les territoires occupés au quotidien de ce côté-là de la "barrière".
Nul doute que le peuple israéliens souffre également (que ce soit moralement, économiquement, ou dans sa "chair") et personnellement, je n'aimerai pas vivre avec une "épée de Damoclès" au dessus de la tête, et j'aurai peur de laisser mes enfants monter dans un bus.
Jamais, Olivier n'a accusé le peuple israélien d'en être responsable, par contre, il a vécu le quotidien d'un peuple qui vit au rythme que cette foutue guerre lui impose : Doc, imagine seulement ta ville sous couvre-feu continuel ? Quelle vie peut-on espérer dans ces conditions ?
La connerie humaine n'a pas de frontière ou de nationalité.
Le problème de ce conflit est que la façon actuelle de le gérer n'est qu'une escalade de violence et engendre la haine de tous côtés et il doit falloir une sacré dose de recul et de tolérance pour ne pas tomber dedans, quelque soit le côté où l'on vit.
Alors pitié, calmons nous...

écrit par Géraldine le 15.11.02 à 12:32

Chère "Arkadia", j'écoute tes arguments. Tu n'as que des opinions sur le "cheval" ? Ou tu n'as pas appris notre langue sur ta "planète" ?

écrit par DocThor le 15.11.02 à 11:35

Cher Doc thor
La ferme

écrit par Arkadia le 15.11.02 à 00:44

Ah c'est rouvert !
Bien évidemmemnt bravo et merci Olivier !
Pour avoir fait ce site (avec l'aide du magicien Popo), pour nous avoir fait vivre quotidiennement une réalité qui serait pour moi restée abstraite sans ton initiative.Merci pour ton courage, ta subjectivité, ton humour, la qualité de ton écriture. Tu m"as montré que dans le malheur,les Palestiniens savent (globalement) garder des qualités humaines trop rares. Qualités dont tu sembles ne pas être dépourvu.
Je ne sais pas si nous nous rencontrerons un jour mais tu ne disparaitras pas de mon souvenir.
Tu es un mec bien,salut.

écrit par Philippe Carmagnat le 14.11.02 à 20:02

merci et tant mieux si ce n'est pas du journalisme

écrit par milvel le 14.11.02 à 19:04

Ha, si c'est une question de couilles ! Moi j'écris plutôt à l'aide de mon cerveau, mon cher Macho man (depuis quand faut-il des couilles pour signer Guy Vandal ?). M. Pitou n'aime pas reporters sans frontières, c'est son droit même si je ne partage pas son point de vue. Moi je n'aime pas l'unilatéralité du blog Brest-Jénine. Et ne me faites pas l'insulte de prétendre qu'il s'agit de journalisme, visiblement vous ne connaissez pas la signification de ce terme (cf votre blog). Qu'on se le dise !?...

écrit par DocThor le 14.11.02 à 15:12

Quel dommage... un si beau travail réduit à l'imbécilité de la rhétorique par des gens qui n'ont pas les couilles nécessaires pour signer un vrai nom avec une vraie adresse émail.

Et pourtant le travail fait par Olivier, est du grand journalisme et il mérite plus que des félicitations...

Ce sera ma seule intervention... MERCI Olivier !

Guy Vandal

écrit par M.PITOU le 14.11.02 à 14:46

J'avais oublié (je m'en veux beaucoup)...

Popo "Le Petit Robot" !!!!

Popo: Un GRAND BRAVO et chapeau pour ton travail !!!
C'est du génie...

Merci

écrit par Aïcha le 14.11.02 à 13:43

Je tombe sur "Lettre de prison" de Ygal Bronner (refuznik), sur le site de Solidarité Palestine :
il y a vraiment des types remarquables.
Des types qui peuvent se regarder dans la glace.
Chapeau.

écrit par jean le 14.11.02 à 13:42

Salika, mein Führer, j'ai quand même le droit de faire ce que je veux, non ? C'est vrai je méprise votre côté "on s'émeut pour les causes glamour, ça prouve qu'on a un coeur à gauche", et j'ai le droit de le dire où et quand je le désire. Se battre contre l'ignorance n'est jamais une perte de temps. Apprenez la rhétorique, policez votre langage et renseignez-vous avant d'insulter ceux qui sont en désaccord avec vous. Promis, avant de me faire virer par la grâce de la censure électronique, je vous répondrai, encore et encore. Et qu'est ce que les Tibétains ont à voir là-dedans ? Vous comparez une théocratie arriérée qui s'est fait envahir par une oligarchie encore plus arriérée avec quelle nation, ici ? Allons, du calme, allez acheter votre baguette avant que le JT de TF1 ne commence, vous allez louper les infos officielles. C'est bien là que vous vous informez non, en plus de ce fameux blog ? Non, ne me dites pas que vous avez des amis israéliens par-dessus le marché ! Quelle preuve éclatante ce serait de votre ouverture d'esprit !

écrit par DocThor le 14.11.02 à 11:47

Doc Thor, je vous retourne la pareille. Vous attachez à ce site et à son fondateur une importance qui selon vos critiques n'en mérite pas tant. Pourtant vous écrivez, encore et encore. C'est ça qui m'étonne. Pourquoi y passer autant de temps et d'énergie ? Dites-vous juste que vous n'en avez rien à foutre autant que nous qui n'avons que faire de vos commentateurs persifleurs et condescendants. Très franchement ça me dépasse.

Sinon, vous nous dites d'y aller, et bien dis donc ça change du sempiternel "et pourquoi vous vous occupez pas des tibétains ?".

Bonne journée à tous et surtout bon voyage de retour à Olivier.

écrit par salika le 14.11.02 à 11:07

Merci, merci d'accorder tant d'importance à ma modeste personne et de défendre avec acharnement celui vous a ouvert les yeux. Continuez sur cette bonne voie. Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut voir, et ma chère Anne, effectivement, je me cache bien, parce que parler du Proche-Orient dans un salon parisien c'est sans risque. En revanche, dans ma position, c'est un peu plus complexe. Pendant que vous y êtes, étudiez attentivement d'où émanent les appels aux manifs de soutien aux Palestiniens (que je répète, sont un peuple honorable dirigé par des salauds). Et ne me faites pas croire que venir dans la région pour deux semaines, ou même plusieurs mois, revient à être sur place et à comprendre ce qui s'y passe. Tout le monde se cache sur ce "forum", mais certains se sentent piqués par mes propos ; il doit y avoir une bonne raison. Sentiment de culpabilité ? Quant à Omar et son livre d'or : de grâce, gardez le sens de la mesure, ou alors n'importe quelle soirée diapo de retour de vacances se transforme en congrès de sciences politiques international.

écrit par DocThor le 14.11.02 à 09:53

Le fanatisme est devenu sacre. On se demande quelle civilisation sortira du droit au delire. (Alexandre Vialatte)

écrit par Chamsy le 14.11.02 à 09:29

Doc, tu fqis exaxctement ce que tu reproches à Olivier : tu manies le raccourci et la caricature avec une mauvaise foi déconcertante (ce qu'à mon sens Olivier ne fait pas lui, mais tu me trouveas surement partiale). Deux exemples : a-t-il jamais affirmé que les Palestiniens ètaient des colombes ? Ceux qui manifestent à Bastille ou ailleurs sont-ils tous du PC ou de la LCR ? Je t'accorde que leur présence est souvent un peu voyante, mais elle est l'arbre qui cache la foret de tous les autres, de sensibilités politiques, philosophiques ou religieuses très variées: tu nous reproches à nous occidentaux de ne pas etre allés surplace (j'y suis allée tout comme d'autres intervenants de ce forum, là encore tu parles sans savoir), mais toi, que saia-tu puisqu'apparemment tu vis en Israel, enfin bon, on ne sait pas trop qui tu es en fqit puisque tu te caches bien !

écrit par Anne le 13.11.02 à 19:51

Ceci est plus un livre d'or qu'un bac à sable. Alors svp évitez qu'il y ait trop de messages inutiles dedans.

Merci pour tout Olivier et Lady P. et à bientôt j'espère.

Omar.

écrit par Omar le 13.11.02 à 19:47

Whao ! Danielle, quelle santé à votre âge ! C'est d'accord, rompons là, vous avez gagné. Quoi ? Je ne sais pas, mais vous avez l'air d'y tenir, alors je vous l'accorde. Je n'ai rien contre le dénommé Olivier Six, je ne le connais pas, je dis juste que le romantisme des Occidentaux qui viennent dans la région et se mette du côté des soi-disant opprimés m'agace profondément. Que celui qui prend encore les Palestiniens pour des colombes viennent faire un tour au Liban, visiter les zones de non-droit palestiniennes (ou alors qu'il ouvre un bouquin d'histoire sur la Guerre du Liban). Le systématisme d'Olivier Six est agaçant, c'est ce que je voulais souligner, tout comme les braiements approbateurs déclenchés par ses "analyses", qui ne sont que des compte-rendus, certes, mais complètement partiaux et dangereux. Mais comme il s'agit d'un Français qui réside en Palestine, on les prend pour argent comptant, alors que s'il s'était appelé "Moshe" ou "Moussa", on aurait tout de suite vu le parti-pris. Ah, au fait, je ne suis ni juif, ni arabe, mais au moins, j'habite la région depuis vraiment longtemps. Ma conclusion : les Palestiniens ont le DROIT de vivre en Palestine, mais je me battrai contre tous ceux qui veulent foutre les juifs à la mer, et croyez-moi, chers amis de France et de Navarre, ils sont TROP nombreux. Je ne dis pas que Six est antisémite, je dis juste que ses discours inconsidérés renforcent le sentiment anti-juif de certains. Et ça, c'est pas bien. Shalom à toi aussi Géraldine, et Danielle, venez donc nous voir. Manifester à la Bastille avec le PCF et la LCR n'est pas suffisant pour comprendre le problème. Qu'en penses-tu Michael ?

écrit par DocThor le 13.11.02 à 18:23

Jean,

On se calme un peu...
Ce qui est gagné c'est la sensibilisation à l'autre, celui qui n'a pas la parole...et qui a pu l'avoir par O.
Et c'est déjà beaucoup...
Tu le reconnaîs d'ailleurs toi-même en remerciant O.
Pour le reste...on ne fait pas ce qu'on veux mais comme on peux.
(voir le commentaire de Lady P. que je salue en passant)
La colère n'a jamais été bonne conseillère.
Et une position pontifiante, moralisatrice et donneuse de leçons est totalement déplacée: la majorité des intervenants ici sont "majeurs et vaccinés" et n'ont de remontrances à recevoir de personne.
Laisse cela à d'autres...qui le font très bien, et qui se décrédibilisent comme cela.
Je n'ai aucune envie de polémiquer, mais je crois qu'un retour au calme s'impose...par respect pour O. au moins...
Et je dis encore: "Bravo Olivier!"

écrit par Aïcha le 13.11.02 à 17:36

Comment exprimer cet étouffement que je ressens depuis quelques jours, depuis que j’ai lu ta dernière chronique. Se doit être dû à un manque d’oxygène, celles des nouvelles fraîches que je pouvais trouver ici sur ce site.
Merci à toi pour ton courage et ton humanité, pour avoir pu aider des gens qui en avaient besoin, pour nous avoir ouvert les yeux, pour avoir fait ce que beaucoup d’entre nous aurions voulus avoir le courage de faire…
Merci à toi Olivier, Lady P., Paul, mais aussi à tous les bénévoles des missions civils qui participent par leurs présence au retour de la justice dans cette région du monde.

Yazid

écrit par Yazid le 13.11.02 à 16:05

La lecture de ces commentaires est édifiante...

Qui a gagné ??!!?
Qu'a t'il donc gagné ???
Où se situe le gain dans cette tragédie ?
Des Palestiniens laminés, chaque jour outragés davantage... Des factions d"allumés" qui envoient des gamins au sacrifice... quel gain !
Des Israeliens entêtés dans une conquête coloniale qui ne dit pas son nom, qui s'approprient pathétiquement quelques mètres carrés d'une terre couverte de sang, quel gain ! Au prix de quel coût humain, social, économique, y compris dans leur propre maison, et de quelle perte de crédibilité, de soutien, d'amour propre...
Des militants de tous les pays qui en prennent plein la tronche parce qu'ils sont trop humains pour se taire... quel gain !

L'espoir d'une Paix chaque jour assombri par autant de mauvaise volonté, autant d'actes vicieux. Les positions de chacun toujours plus
radicales, parce que c'est plus "facile" d'ignorer l'Autre... ou plus précisément de SUPPRIMER l'Autre...

Oui, ça a un coût de s'informer, de prendre sur soi l'initiative de l'échange, de remettre en cause son point de vue, ses acquis et ses certitudes. Cela coûte encore plus de s'investir, de témoigner, d'agir, et peu sont prêts à le faire.
C'est en cela que l'engagement d'Olivier est une leçon de courage et d'humanité. Cela, personne ne lui demandait, et je reçois son témoignage comme un cadeau. Ce qu'il rapporte est ce qu'il a vu, ressenti, vécu, avec sa propre sensibilité et son propre discernement. Je trouve odieuses les attaques en partialité, parce que c'est déplacé. Un témoin parle de ce qu'il a vécu, en temps que sujet, et est simplement subjectif. Olivier a témoigné de ce qu'il a vécu pendant plus d'un an, et ce qu'il montre est d'autant plus frappant que cela croise beaucoup d'autres témoignages, apportés par d'autres sujets, avec leur propre sensibilité. Il n'a pas caché ses a priori, ses questionnements, et nous a fait partager sa vie au jour le jour, confronté aux personnes des différents bords. C'est remarquable d'honnêteté et de générosité.

Alors qui a gagné, et quoi ? Dans cette histoire, je ne vois que des hommes debout (ceux qui n'ont pas de fusils), des hommes couchés, des chiens avec de la bave plein la gueule (le chien ne se remet pas en cause, son idée c'est seulement son os), et des monstres aux petits airs de grands-pères. Et beaucoup, beaucoup de cadavres. De jeunesse et d'humanité gâchée.

Rien à gagner. Seulement arrêter ce massacre sordide.

Olivier, merci encore.

écrit par Jean le 13.11.02 à 15:53

C'est pas beau Doc,

j'avais écrit une p'tite bafouille rien que pour tes beaux yeux mais oh, lâche que tu semble être, l'adresse mail que tu as laissé n'est qu'un leurre !!!
Mais bon, pour l'essentiel, sache qu'à mon point de vue, toute généralisation vis à vis d'un peuple, d'une "tribu" ou d'une religion est porteuse d'exclusion et de racisme...
Shalom

écrit par Géraldine le 13.11.02 à 15:34

Salut Doc,

100% avec toi.
Sauf une chose, Olivier a fait l'effort d'ecouter le point de vue de l'autre, puisque je l'ai invite chez moi pour le confronter au point de vue israelien, de preference de droite.
La discussion etait sympathique et restera un bon souvenir. D'ailleurs je l'ai invite a passer son dernier jour en Eretz Israel chez moi a Tel-Aviv.

Mais ton jugement sur ces occidentaux qui se masturbent en lisant les points de vue qui les arrange, est tout a fait juste. Cette maniere de chercher la faute israelienne, c'est pathetique. Mais je rappelle mon respect pour Olivier qui au moins est alle voir sur place, pour aider physiquement les palestiniens, bien qu'il se laissait aller parfois (souvent) aux critiques anti-israeliennes. Son temoignage manque enormement de la connaissance du cote israelien, un manque choisi apparemment, mais nos rencontres lui ont permi de s'ouvrir un petit peu a cet aspect des choses. Je pense que, meme sans ca, il retournera en Europe avec une vision beaucoup moins manicheenne que ses amis pro-palestiniens, je devrais dire anti-israeliens. C'est en ce sens qu'il a gagne: il a au moins appris quelquechose sur la region et sur lui-meme.

Bref, DocThor, ensemble contre les imbeciles, ensemble pour mesurer les jugements a l'emporte-piece d'Olivier, mais en ce qui me concerne aussi une petite reserve et un respect pour sa personne.

écrit par michael le 13.11.02 à 11:31

A mon tour, bravo Doc tu as craché ton venin...Tu te sens mieux maintenant ?
A propos, je ne suis pas une bobo pour un sou et j'ai 58 printemps au compteur. Tu peux donc me traiter de vieille folle si ça te chante.
De toute façon c'est effectivemet Olivier qui a gagné.
Bon vent et Amen.

écrit par daniellev le 13.11.02 à 10:21

Ah zut alors, Olivier n'est pas là pour effacer la contradiction. Pas grave, la censure règne. Que de haine, que de haine, dès qu'on touche à l'icône. Danielle, tu es belle quand tu es en colère. Aïsha, tu as raison, IL A GAGNE !!! (quoi ? un contrat chez Vivendi Publishing ?) Quant à nous (puisqu'il paraît qu'on est plusieurs), on continuera à lutter contre l'intolérance et tous les braves gens qui pensent que, pour aider un camp, il faut lutter contre l'autre. Gardez votre fiel, braves occidentaux, vous n'êtes pas sur le terrain, et tout ce que vous faites c'est encenser un garçon qui vous a fait part de SA version des faits, qui vous apporté SON point de vue, et qui a toujours refusé d'écouter celui des autres. Aux ânes, on met des oeillères, les vôtres visiblement vous ont aveuglés. Je lance l'opération "Bobo, accueille un réfugié du Proche-Orient dans ton loft". Combien répondront présents ? Bien peu, car affronter la réalité derrière un écran d'ordinateur, c'est différent que sur le terrain. C'est vous qui ne nous monterez plus les uns contre les autres. Occupez vous de votre Le Pen, c'est déjà une belle tâche.

écrit par DocThor le 12.11.02 à 23:14

VOUS N'AVEZ PAS FINI DE VOUS ENGUEULER ?

Ce qui domime dans les 47 commentaires précédents, c'est la tendresse, la chaleur humaine, les promesses d'avenir.

De temps en temps quelqu'un vient déposer une crotte.

Olivier n'est pas en ligne pour l'effacer, il voyage. C'est parce qu'il y avait trop de crottes qu'il a fermé le forum, longtemps. Parce que le débat sur les crottes prenait trop d'importance.

Alors, faites comme sur le trottoir : une crotte, on la voit sans la voir, on l'évite machinalement, on n'y pense même pas et on continue à aller de l'avant.

Regardez Olivier, lui : il va de l'avant, vers Lady, vers la vie. A-t-il jamais fait autre chose que d'aller vers la vie, au milieu d'une ribambelle de gamins palestiniens qui lui souriaient ? Ne prenez pas garde aux choses sales à vos pieds, lui regarde le soleil et nous le montre du doigt.

écrit par Yves le 12.11.02 à 22:37

Beau travail Olivier...
Tu t'en rendras compte avec le recul...
Bon retour (difficile)...et à bientôt j'espère
Pour les "Docs"...: vous n'y pouvez rien...O. a réussit là où vous avez échoué...
J'espère pour vous que vous êtes bien payés pour ce que vous faites, car c'est une "mission" sans issue...
Une seule observation: vous travaillez contre l'avenir de vos enfants; c'est inhumain.
O. travaillait pour l'avenir et l'intérêt bien compris de tous...
Vous n'avez pas pu le "détruire"
Il a gagné !!!
Olivier: c'est toi qui a gagné !!!
Champagne !!!

écrit par Aïcha le 12.11.02 à 22:01

merci Fabrice.

écrit par danielle le 12.11.02 à 16:16

Docthor la réaction de Danielle prouve quoi ? Un énervement que beaucoup de monde peut ressentir en lisant des trucs comme ça...

On a pu lire quelquefois des commentaires comme "site antisémite", "pro arabe" etc sur ce forum, t'es pas le premier ...

Si tu passes à Brest, toi qui parles de Brest, il y a un bar de Brest qui sert de la bière Israélienne, et même de la kasher. Les Fauvettes ça s'appelle. Je sais plus le nom de la bière...

écrit par Fabrice Thomas le 12.11.02 à 15:11

Tu peux te le garder ton hypocrite merci, Doc, d'autant plus que ma réaction ne démontre rien de ce que tu veux faire entendre !
je n'ai pas attendu les "leçons d'Olivier" pour être catastrophée par l'immense gâchi qui est entrain de broyer des innocents (quels qu'ils soient) ; Olivier n'a rendu personne anti-sémite, il a simplement raconté ce qu'il voyait et il s'est toujours indigné lorsque un attentat venait grossir la déjà trop longue liste...
Christine a raison, les torts sont bien partagés et ce n'est pas à nous à en faire le décompte !
Mais il y a un camp dont tu auras du mal à faire sortir les "hommes de bonne volonté" c'est celui des OPPRIMES.
Comme la mauvaise foi est quelque chose qui se cultive, je pense que ta réponse sera à la hauteur de ce que je ne préciserai pas.

écrit par danielle le 12.11.02 à 14:53

Il est toujours facile d'accuser les autres de partialité ... et de ne jamais reconnaître que l'autre camp aussi peut avoir des torts.
Rien n'est jamais tout blanc ou tout noir.
A bon entendeur !!

écrit par Christine Vasseur le 12.11.02 à 11:16

Merci Danielle. La preuve est faite, et c'est un peu grâce à toi.

écrit par DocThor le 12.11.02 à 11:03

Merci Olivier.

écrit par manur le 11.11.02 à 20:33

Pour DocThor et ceux qui se cachent derrière les commentateurs - trices ennamourés d'Olivier te disent Merde...

écrit par Danielle le 11.11.02 à 18:40

Quel dommage....
Cett chronique avait quelque chose qu'aucune breve journalistique ne peut raconter, l'emotion.
Bon vent

Ivar

écrit par ivar le 11.11.02 à 15:41

Merci, merci *snif* de nous avoir rappelé jour après jour, heure après heure, que les Palestiniens sont gentils, et que seuls les Juifs sont de méchantes créatures. Comment oublier ce que tu as fait pour la propagande arabe en si peu de temps, ces braves internautes buvant ton point de vue unilatéral avec bonheur, comme en témoignent tous ces posts énamourés. Merci, merci, et continue ton travail à Brest : n'oublie pas que là, ce sont les Français les méchants et les oppresseurs, et raconte bien les brimades que te font subir les méchants gendarmes et les brutaux policiers.

écrit par DocThor le 11.11.02 à 10:44

Boa noite
J'ai pu trouver un petit cyber cafe sur ma petite ile du Cap Vert car je savais que vous arretiez vos chroniques; Sans voix, sans parole mais avec le coeur et rien d'autre merci, merci pour la vie, merci pour l'espoir en une humanite meilleure, merci pour ce pan de vie en Palestine, terrible, horrible mais avec toujours au bout la vie, la vraie. Que tout cela vous emmene la ou vous devez aller. (excusez les accents mais le clavier portugais...) Amities.

écrit par muriel le 10.11.02 à 23:00

Un grand merci pour tout ce que tu es, tout ce que tu fais, tout ce que tu nous a donné, tout ce que tu leur a donné...à ceux de ce pays que tu n'oublieras pas...à ceux qui souffrent mais malgré tout sourient, à ceux qui nous ont semblé si proches, à ceux que les puissants oublient...
Profite du bonheur, de la vie, des rencontres...
Pis si tu reviens en France, je crois que tu sais que tu y as plein d'amis ;-)))
Je t'embrasse très très fort...
Embrasse pour nous P. et Paul ;-)

Amicalement à toi

Françoise

écrit par Françoise le 10.11.02 à 18:23

Merci pour tes textes tes temoignages Olivier - qui m'ont emus parfois aux larmes, ou m'ont fait bien rire (un peu d'humour francais au sein de cette tourmente, ca fait du bien!). Non, la palestine est un pays qu'on n'oublie pas, qu'on garde au coeur; je suis sure que tu garderas contact avec tous les amis que tu t'es fait la-bas!
Maintenant, bon retour, et puis on attend avec impatience ton livre - pour enfin faire partager tes ecrits a tous ceux qui n'ont pas internet!!
Alors bon courage encore une fois.
Toutes mes meilleures pensees, a toi, a Lady P; meilleurs voeux de bonheur.
Amities,
Christine.

écrit par Christine le 10.11.02 à 16:57

MERCI à toi pour ton témoignage qui a su nous démontrer, à la différence de ce que veulent bien nous dire les médias, que tous les palestiniens ne sont pas des terroristes ou des assassins. Qu'il y a aussi des gens qui veulent juste vivre, en paix, dans un pays qui est le leur.
Chapeau bas ! J'espère que tu trouveras rapidement un éditeur pour te publier.

écrit par bbsato le 10.11.02 à 03:40

MERCI à toi pour ton témoignage qui a su nous démontrer, à la différence de ce que veulent bien nous dire les médias, que tous les palestiniens ne sont pas des terroristes ou des assassins. Qu'il y a aussi des gens qui veulent juste vivre, en paix, dans un pays qui est le leur.
Chapeau bas ! J'espère que tu trouveras rapidement un éditeur pour te publier.

écrit par bbsato le 10.11.02 à 03:40

Thank you for the nice words sweetie.. Even though it has been hard and devastating from time to time, I will always keep a big part of the country and the people in my heart. With experiences like that, Palestine is not a place you say goodbye to, but a place you will long to go back to again. What you have done is beautiful. You have managed to open the eyes of so many people and that is unfortunately all there is to do for someone like us at the moment. Thank you for the love.. and for being so very sweet to me.. I adore you...

écrit par Lady P. le 09.11.02 à 20:53

tu n'oublieras pas.
tu y retourneras. pour toi, pour nous, pour eux.
bon courage pour le retour.

x

écrit par lilou le 09.11.02 à 18:33

Merci Olivier d'avoir été nos yeux pendant cette longue période. Difficile de dire que l'on ne savait pas quand nous avions un tel témoin sur le terrain... Bon, un livre et beaucoup de photos... mais le direct nous manquera.

écrit par an7re le 09.11.02 à 16:32

"Le ciel est joueur et nous rien que des pions,
C'est la réalité, non un effet de style,
Sur le grand échiquier du monde il nous place et déplace,
Puis nous jette soudain dans le puits du néant."
Omar Khayyam

Merci.

écrit par zeemzoom le 09.11.02 à 14:44

'Découvert ton site y'a trois jours.
Déjà fini.
Jamais de bol moi.

Merci, tout simplement.

écrit par Sbé le 09.11.02 à 12:46

Oh merde alore.
Très fort merci.

écrit par kat le 08.11.02 à 23:00

Merci de nous avoir fait partagé ton quotidien,bon retour.tres impatiente d'avoir une trace ecrite

écrit par christine le 08.11.02 à 20:38

J'ai découvert bien tard ce que vous écriviez au jour le jour. Tout ce que vous relatez est indispensable à notre conscience.En vous lisant, j'ai souvent pensé à Yechayahou Leibovitz, "La mauvaise conscience d'Israel". Bien à vous

écrit par béatrice le 08.11.02 à 18:44

J'ai découvert bien tard ce que vous écriviez au jour le jour. Tout ce que vous relatez est indispensable à notre conscience.En vous lisant, j'ai souvent pensé à Yechayahou Leibovitz, "La mauvaise conscience d'Israel". Bien à vous

écrit par béatrice le 08.11.02 à 18:44

Merci à toi Olivier,merci à toi Lady.P pour votre témoignage.

écrit par Sarah-k le 08.11.02 à 11:45

Olivier je t'avais dit "tout le mal que je pensais de toi" par mail, il y a quelques jours.
Tu vas nous manquer terriblement et le réflexe d'ouvrir ton site dès que j'ouvrais Internet sera long a effacer.
Je pense et j'espère que ton action aura ouvert les yeux de beaucoup d'hommes de bonne volonté.
J'ai suivi le film d'Enderlin et le débat qui a suivi. A travers les propos de la jeune Palestinienne je croyais lire tes mots, c'étaient les mêmes encore plus poignants car accompagnés d'un regard très expressif que l'israélite avait un certain mal à soutenir !
A plus, Olivier, j'attends la suite......

écrit par danielle le 08.11.02 à 10:10

Cher Brest/Jerusalem
Voici la fin, la fin de cette aventure hors du comment, loin de tout. J'ai vraiment apprécié le talent scriptural de ton concepteur, ses humeurs, ses coups de gueule.
Tu t'en va mais c'est probablement pour rennaître sous forme papier ou autre.
En tout tout cas cher Olivier, tu vas vers d'autres cieux, et comme dirait la chanson c'est ton destin.

écrit par Marianne le 08.11.02 à 09:38

Merci et Bravo !
J'admire le courage, la volonte...
Qui peut ne pas se revolter contre la tournure des evenements ?
J'ai fait egalement un sejour en Israel, plus court (3 semaines), a la "belle" epoque, entre la 1ere et la 2eme intifada et deja on sentait la haine entre ces deux peuples... Quelle connerie la guerre !!!
Meme si j'ai eu le meme type de reaction que toi, si je suis revenu pro-palestinien, je n'ose plus maintenant prendre position, la haine est la, presente des 2 cotes... Y a t il une solution ? Faut il qu'ils s'entretuent jusqu'au dernier pour se rendre compte que la guerre n'est pas le remede ?

En tout cas, encore bravo et merci pour tout ces temoignages...

signe :
French frog au pays du belliqueux cow boy, j'ai nomme Double Youh !

écrit par Olivier Thirion de Briel le 08.11.02 à 02:13

Oui, on s'y attendait à ce jour... C'était prévu. N'empêche que ça va me manquer de ne plus avoir cet éclairage depuis l'intérieur des choses. J'aurais beaucoup appris en suivant ces évènements d'un quotidien que la distance rend, hélas, bien souvent abstrait. Là, il a pris un coté beaucoup plus palpable et effrayant.

Merci pour tous ces moments de vie partagés.

écrit par Pierre (2) le 08.11.02 à 01:23

Merci Olivier que je ne connais que par Web interposé pour ce témoignage humain et vivant. Merci surtout pour votre engagement. Bonne chance pour la suite et à bientôt j'espère.

écrit par Baptiste campion le 07.11.02 à 22:52

Le dernier jour de Brest-Jéru le compte des Refuzniks passe la barre des 500 !

Ecrivez à Haggai Matar, 18 ans, objecteur incarcéré, en passant par Solidarité Palestine.

écrit par Fabrice Thomas le 07.11.02 à 22:29

Profite bien de tes derniers jours en Eretz Israel, Olivier.
Tes chroniques en general m'agacaient, mais j'avoue que j'etais devenu accroc. En tous cas, un bel usage de l'internet. Ca a donne l'idee a ma petite soeur, nouvelle immigrante en Israel, d'ecrire aussi sa rubrique, cette fois-ci pour parler de l'autre cote. Mais pour sur le lien ne sera pas sur le site Solidarite-Jihad, euh Solidarite-Palestine pardon !

On parlera plus longuement a Tel-Aviv. Au vu de tes derniers messages, tu m'as l'air un peu en carence d'idees de droite ;).

Prend soin de toi et des autres en attendant.

Michael

écrit par michael le 07.11.02 à 20:16

Merci et bonne route: Tu t'en souviens peut-etre, on s'est croisés à Zababdeh, le soir de la fameuse debkeh : originaire du Finistère comme toi, j'ètqsi d'accord pour dire que ça ressemblait vraiment à nos danses bretonnes... Depuis ce camp du PARC à Zababdeh, notre site internet, dont tu avais gentiment fait la publicité, continue de faire son petit bonhomme de chemin. En ce moment, notre webmaster est en Palestine, et tient son journal de bord, dans quelques semaines, c'est une autre membre du groupe qui part pour 6 mois et elle aussi devrait donner des échos éguliers de son séjour. Je me permets de profiter de ton forum pour rappeler l'adresse de notre site : www.zababdeh.levillage.org. Bien sur, on ne te remplacera pas, mais tes fidèles seront peut-etre heureux de trouver de nouvelles chroniaques de Palestine. Bon vent, bonner mer !

écrit par Anne le 07.11.02 à 20:10

Merci pour la leçon de courage, de solidarité et d'espérance, oui aussi d'espérance.

écrit par SV le 07.11.02 à 18:43

Très mauvaise nouvelle, donc.
J'ai beaucoup fait tourner ton URL depuis plus d'un an. Ton journal a été partout apprécié. Si dur et si humain à la fois. Tes chroniques représentent sans doute ce que l'on peut attendre de meilleur de l'internet en tant que nouveau média. Autre chose que l'info aseptisée. Comme tant d'autres, je t'ai suivi jour après jour. J'ai aimé ta subjectivité, tes éclairages, tes infos, ton ironie du désespoir. Enfin, grâce à toi, le D9 n'a plus de secrets pour nous. J'espère simplement que ton site restera en ligne. J'espère que tu auras fourni la motivation à d'autres pour prendre la relève.

écrit par Manudee le 07.11.02 à 17:43

Voila c'est fini........ hélas
Ce site était non seulement admirable par son fond, mais il était aussi magnifique par sa forme.
Tu m’as permis de découvrir un peuple, un peuple digne, fier, humain, un peuple dont les journaux occidentaux ont du mal à parler comme il faut, car il ne prennent pas la peine d’aller sur le terrain, comme toi tu l’as fait, un peuple qui ne demande qu’une chose, c’est de vivre dignement comme tout être humain
Merci encore Olivier, pour tous ces moments passés, ces morceaux de vies que tu nous as permis de connaître, ces morceaux de vie que tu nous as fait partager……………

Merci à toi et chapeau bas….

écrit par francis le 07.11.02 à 17:34

je redoutais ce moment...
ça me fout le bourdon.
Olivier j'aimerais tellement lire ta chronique de ton retour à la vie "normale"...
Une édition papier de Brest-Jéru ? J'ai hâte.
Merci Olivier pour toute cette année de lectures quotidiennes.

Kénavo

écrit par Fabrice Thomaz le 07.11.02 à 16:36

Quand le vin est tiré, il faut le boire et celui-ci est amer, très amer... Merci à vous Olivier et Lady P. d'avoir eu le courage et l'humanité nécessaires pour aller vers ceux qui n'ont plus grand chose. Merci de ces chroniques où j'ai ri, le plus souvent pleuré mais où j'ai toujours eu le sentiment qu'un autre exprimait mes pensées.
Alors bon voyage et à très bientôt. Snif...

écrit par jamila le 07.11.02 à 16:30

J'avais beau savoir que la fin approchaît, j'essayais de ne pas y penser...
Alors puisque nous y voilà, permets-moi, Olivier, de te remercier mille fois pour ta vision pleine de coeur du drame palestinien. Sache que la lecture quotidienne de ta chronique m'était devenue indispensable et que ta plume me manquera. Beaucoup. Bonne chance pour la suite et encore merci.
Mais qu'est-ce que je vais faire, moi, maintenant ?! Ouin ! :-(

écrit par Fabrice le 07.11.02 à 16:11

Salam O.
Merci, pour tout, de m'avoir accueilli, avoir partage avec moi ton homos (poids chiche), ton the et ton gite.
Je repenserai souvent a nos discussion, nos jambes prises a nos coup quand les morceaux d'acier se faisait trop menacant.
Je repenserai souvent au Dr Saber, a Najet du majahim de Jenin et aux autres...
Embrasse fort pour moi la voisine, dis lui merci pour les larmes, pour les pensees.
Dis lui du regard, elle comprendra.

A bientot,
Charaf

écrit par Charaf le 07.11.02 à 15:23

que dire d'autre que ce qui a déjà été dit...
encore un immense MERCI, merci pour m'avoir donné envie d'aller voir derrière le "décor" relayé par les médias, de m'avoir donné envie de m'impliquer...
Ne plus vous lire quasi quotidiennement va beaucoup me manquer...
Bon courage pour la suite (le départ comme l"atterrissage" risquent d'être bons mais douloureux après tant de temps...) et pour l'écriture qui vous attend (et que j'attends avec impatience).
Bonjour à Lady P. et faites attention à vous...

écrit par Géraldine le 07.11.02 à 14:55

Oh que tu vas me manquer !
Tes compte-rendus quotidiens qui nous rendaient proches un pays, des gens, une vie que, sans toi, on n'aurait connu que par les échos tellement réducteurs des informations.
Tes coups de gueule, tes indignations, mais aussi tes joies, tes tranches de vie quoi, vont terriblement me manquer.
Un grand merci pour tout ce que tu m'as apporté.
Je te souhaite tout le bonheur du monde.

écrit par Christine Vasseur le 07.11.02 à 14:37

Merci Olivier,

Merci pour votre patience, merci pour avoir non seulement vécu en palestine mais aussi vécu avec les palestiniens. Merci de nous avoir ouvert tous les jours une petite fenetre de laquelle j'ai pu avoir un apperçu de la vie dans un pays qui m'est tres cher.

Nadi

écrit par Nadi Jaber le 07.11.02 à 14:18

Un grand coup de chapeau. Pour tout ce que tu as fait, un seul mot : Merci.
Tu vas nous manquer.
Bonne chance !

écrit par Jean le 07.11.02 à 14:07

Merci et au revoir.
Vous allez nous manquer

écrit par P H le 07.11.02 à 13:02

Bon voyage!
Et à bientôt, sur d'autres pages :-)

écrit par Paul le 07.11.02 à 12:35

Merci et bon vent
Ghislaine

écrit par Ghislaine dupas le 07.11.02 à 12:30

Merci Olivier pour nous avoir fait vivre a travers tes temoignages cette tranche de vie, avec sa part de joie, de souffrance, d'amour et de haine.

écrit par Chamsy le 07.11.02 à 12:26

Beaucoup de tristesse, peu d'espoir mais le plaisir d'avoir rencontré, grâce à toi, un peuple debout dans la souffrance qui a appris à se servir de la dérision comme d'un recul pour surmonter la connerie humaine. Merci.

écrit par CTANKORTAN le 07.11.02 à 11:38


lien accueil
lien archives
lien jenine
lien contacts
lien liens

img contacts